Acquisition de Skype : Microsoft fait une profession de foi de huit milliards à l'égard de la Xbox

Publié le 10/05/2011 à 23:51, mis à jour le 11/05/2011 à 10:35

Acquisition de Skype : Microsoft fait une profession de foi de huit milliards à l'égard de la Xbox

Publié le 10/05/2011 à 23:51, mis à jour le 11/05/2011 à 10:35

[Photo : Bloomberg]

Microsoft a incontestablement payé trop cher en faisant l’acquisition du service gratuit de téléphonie et de vidéoconférence Skype au coût de 8,5 milliards de dollars américains, comme le souligne Bernard Mooney. Selon une source anonyme de TechCrunch Europe, Microsoft aurait payé quelque 4,5 milliards trop cher, puisque le seul autre acheteur potentiel, Google, n’aurait offert que 4 milliards pour le service.

Néanmoins, Microsoft démontre par cette acquisition qu’elle souhaite bâtir son avenir autour de sa division la plus jeune et la plus dynamique : Xbox. Cette dernière est d’ailleurs à l’origine du Kinect, un capteur de mouvements complémentaire à la Xbox, qui détient le record Guinness du produit électronique qui s’est vendu le plus rapidement. En vendant 8 millions d’exemplaires du Kinect au courant des 60 jours qui ont suivi son lancement, Microsoft établissait un record dont aucune des versions du iPhone ou du iPad d’Apple ne s’est rapprochée.

Skype comptant peu d’entreprises parmi ses 170 millions d'utilisateurs actifs, les synergies du service seront plus fortes avec les produits grands publics de Microsoft. Ainsi, l’intégration de Skype à la console Xbox, lorsqu’équipée d’un Kinect, permettra à la console de supporter la vidéoconférence. Le second produit de Microsoft auquel l’intégration de Skype va de soi est le système d’exploitation mobile Windows Phone 7, dont l’avenir repose indirectement sur l’attrait de la marque Xbox. En effet, le principal atout du système d’exploitation mobile de Microsoft, qui a reçu un accueil mitigé, est de disposer d’une version mobile de Xbox Live, le service de vente de jeux en lignes et de socialisation associé au Xbox.

Si certains doutent que Microsoft ait fait l’acquisition de Skype pour mieux se positionner sur le marché grand public, leurs doutes se dissiperont en procédant à la lecture de ce courriel qu’a adressé le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, à ses employés. Les deux premiers produits qu’il mentionne sont la Xbox et Windows Phone 7. Le PDG mentionne également un produit essentiellement destiné aux entreprises, comme la suite de communications unifiées Microsoft Lync ou encore son populaire logiciel de courriel Outlook. Et, à n’en pas douter, Microsoft ouvrira des portes à Skype sur le marché des entreprises, mais cette synergie n’est pas celle qui a motivé la coûteuse transaction.

Déjà présente dans des millions de salons à travers le monde, la console Xbox est bien positionnée dans un contexte de dématérialisation des contenus et de déclin de la télévision traditionnelle. Déjà, les propriétaires de Xbox utilisent notamment la console pour visionner la programmation de Netflix et pour naviguer sur Internet. Bref, Microsoft, dont le titre fait du surplace depuis quelques années, est consciente que ses vaches à lait, dont le système d’exploitation Windows, la suite Office et ses autres logiciels destinés aux entreprises, ne pourront plus lui permettre de croître à un rythme satisfaisant pour les marchés. Le géant du logiciel fait donc le pari risqué de miser sur les ventes aux consommateurs pour continuer à croître… une stratégie qui s’est révélée payante pour Apple, qui a détrôné Microsoft tant en terme de capitalisation boursière que de profits générés.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Les mises en chantier de logements seront inférieures aux cibles de 2030, dit la SCHL

L’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique devront doubler le nombre de mises en chantier.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.