Dans la tête et dans le coeur de la tribu des milléniaux

Publié le 18/04/2018 à 12:15

Dans la tête et dans le coeur de la tribu des milléniaux

Publié le 18/04/2018 à 12:15

Marc Dutil n’est pas exactement un millenial. « J’ai un pied chez les boomers, un pied chez dans la génération X », m’a-t-il expliqué. Et c’est justement parce qu’il n’est pas un millenial qu’il participait à l’événement Tribu 18, taillé sur mesure pour les leaders de cette génération. Marc Dutil veut comprendre ce qui allume les jeunes de 30 à 45 ans, ceux-là même qui gonflent les rangs de Canam, la multinationale qu’il dirige depuis Saint-Georges, en Beauce. Parce qu’il constate que ce ne sont plus des termes comme « performance » ou « rentabilité » qui donnent un sens à leur engagement professionnel. « Ça fonctionnait autrefois, plus maintenant. »


Marc Dutil cherchait à Tribu 18 les clés de la mobilisation de ses jeunes équipes. Pas fou, dans un contexte de crise de la main-d’oeuvre.


Il avait toutefois autour de lui des milléniaux d’un genre bien particulier. Animés par le sens du bien commun, à la recherche de liens d’affaires forts et authentiques, suffisamment agiles d’esprit pour remettre en cause leurs façons de faire et de penser.


J’étais de la partie. Dans un format hyper participatif et le cadre relaxant de L’Estérel, dans les Laurentides, nous avons réfléchi pendant près de 2 jours, du 5 au 7 avril, à ce que signifient le pouvoir, l’argent et l’identité. L’événement était organisé par l’Institut du nouveau monde. Nous étions donc là pour changer le monde.


 À l’issue de l’événement, nous avons invité les participants à nous livrer, à chaud, leurs commentaires sur ce qu’ils venaient de vivre. Vous lirez leurs témoignages ci-dessous. Éloquent !


J’aime croire que cette poignée de jeunes leaders saura contaminer nos organisations. Refuser le statu quo, n’est-ce pas la seule posture tenable ?


À lire aussi sur le sujet:
Du réseautage à l’action
un billet d’Annick Desormeaux,
participante de Tribu 18
parrainée par Les Affaires


Des participants témoignent


J’ai vraiment été édifiée par Tribu18. La richesse des échanges, la pluralité des perspectives et l’engagement des personnes présentes ont conféré à cet espace de discussion une profondeur que l’on retrouve encore trop peu au sein des cercles de leadership. Cette volonté de bouleverser le statu quo en positionnant l’humain au cœur des réflexions me donne confiance en cet avenir où des décideurs et décideuses de notre société s’investissent véritablement en des causes et projets innovants où les gens l’emportent sur le profit. Merci de m’avoir permis de vivre cette expérience.


Dorothy Alexandre, Présidente, Conseil des Montréalaises, coach en communication, conférencière et entrepreneure



Comme entrepreneurs, nous sommes souvent « enfermés » dans nos domaines respectifs et Tribu m’a permis de faire une tonne de rencontres enrichissantes avec des personnes de différents horizons. J’ai tout de suite aimé l’ambiance et l’énergie positive qui régnaient dans la salle et je sentais que tout le monde avait la même volonté d'échanger et de collaborer.


Myriam B.- Maguire, Présidente et fondatrice, Maguire Boutique



Tribu18 a eu l’effet d’une tape dans le dos pour des dizaines de jeunes qui souhaitent faire les choses différemment, qui veulent être fidèles à leurs convictions et aller au bout de leurs projets, aussi atypiques soient-ils. Ce fut un partage de réflexions inspirantes sur notre manière d’être un travailleur, un entrepreneur et surtout, un vecteur de changement social. Je suis repartie de l’évènement avec un réel sentiment d’appartenance à une communauté, à une tribu.


Christelle Proulx Cormier, Coordonnatrice aux communications, Vivre en Ville



Tribu:  C'est une occasion privilégiée de rassembler des institutions, des privés et des organisations sans but lucratif pour esquisser de nouvelles formes de collaborations et de façon de faire. Force est de constater que certain.e.s gestionnaires sont ouvert.e.s à adopter des pratiques plus transparentes et saines au sein des grandes entreprises québécoises. La porte est donc ouverte aux organismes militants, communautaires et locaux pour travailler ensemble et entamer des actions structurantes.


Alban Pilard, M.Ing., Cofondateur, Jeux WASA



Tribu18 est une formule inusitée. Rares sont les évènements qui permettent de garder captifs une gamme aussi variée de participant.e.s pendant près de trois jours. En optant pour un concentré de moments formels et informels, il est possible d’apprendre, réfléchir et discuter de thèmes complexes (pouvoir, argent, identité) avec des personnes qu’on ne croise jamais. Une formule qui invite à déconstruire les idées préconçues, de celles qui guident nos actions. Les suites pourraient surprendre...


Sara Mathieu-C., Doctorante et cofondatrice, Thèsez-vous?



À travers le tumulte et la folie du quotidien professionnel et personnel, ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de nous recentrer et de réfléchir à notre engagement citoyen et social. En se retrouvant parmi une centaine de personnes de tout horizon avec l'objectif commun d'échanger sur notre portée en tant que leader, on ressort de ce séjour inspiré et motivé à faire une différence et à utiliser notre pouvoir citoyen à bon escient et surtout, de l'exercer au plus vite.


Josée Gauthier, Directrice technique, postproduction vidéo et effets spéciaux, Société Radio-Canada



Je suis content de l’évènement. C’était une première pour moi. J’ai été parrainé par LOJIQ que je remercie d’ailleurs. Je suis aussi fier d’avoir pu prendre la parole pour parler des réalités des Premières-Nations. Cela m’a fait plaisir de savoir que des Québécois qui ont adoré ce que je leur ai dit. J’espère qu’il y aura une réflexion de leur part au sujet de nos enjeux.


Jean-Sébastien, Shikuan Vollant, Porte-parole, Réseau jeunesse des Première-Nation du Québec-Labrador



Quelle belle expérience à Tribu18. Le cadre intimiste a permis de développer et approfondir des liens à travers des échanges de profondeur et une variété de perspectives. On sentait combien notre écosystème est complexe et riche, formé d’acteurs de changement qui partagent une forte volonté d’agir collectivement face aux enjeux actuels. Je suis très fière de faire partie de cette Tribu! J’ai réalisé combien l’engagement civique nous est accessible, et souhaite dorénavant m’engager plus activement.


Boyana Stefanova, Hôte, CreativeMornings/Montréal



L'argent, l'identité et le pouvoir. Trois enjeux que les 30 à 45 ans envisagent différemment. Répartition de la richesse, identité métissée et pouvoir partagé. J'ose espérer que les gens de ma génération façonneront la société québécoise à l'image des discussions de Tribu 18. J'ai envie d'y croire et de faire entendre ma voix... nos voix!   


Alexandra Graveline, Conseillère relations publiques, Vidéotron



Tribu, c’est l’espace parfait pour réfléchir ensemble et différemment aux enjeux que sont l’argent, le pouvoir et l’identité. Il ne suffit que d’une centaine de jeunes leaders provenant d’une cinquantaine d’entreprises pour que ça donne une expérience humaine bouillonnante d’idées innovantes. J’ai pu enfin m’inspirer de ceux qui font actuellement les choses autrement. Je repars donc la tête pleine de réflexions, le cœur empli de vibrations et les pieds prêts à gravir les échelons autrement.


Andréa Renaud, Conseillère Affaires coopératives à La Coop fédérée



Tribu18 est un espace unique où plusieurs conditions ont été réunies afin de faire émerger des idées innovatrices. Des gens de différents secteurs ont eu l'opportunité de se rencontrer dans un but commun: Réfléchir à comment nous pouvons contribuer à un monde plus juste, plus harmonieux et plus solidaire. L'ambiance à la fois conviviale, légère et intelligente a permis à tous et à toutes d'aborder des sujets sérieux et complexes tout en laissant une place à l'humilité, la créativité et l'audace!


David Lalonde, Coordonnateur, Psychoéducation Sans Frontières



Tribu18 a été un rendez-vous marquant pour tous ceux et celles qui souhaitent comprendre les enjeux sociétaux auxquels nous faisons face et qui désirent devenir des acteurs de changement. Véritable lieu d’échanges et de (re)mises en question, Tribu18 nous rappelle que l’avenir n’appartient à personne et que le monde appartient à tous ceux et celles qui désirent s’y inscrire. Merci pour cette tribune d’influence ayant permis à tout un chacun de s’exprimer sur des sujets qui touchent tout le monde.


Hasina Razafindratandra, Fondatrice et PDG, Code H



Tribu18 fut une expérience immersive stimulante entre jeunes leaders et organisations, puisque les différents sujets abordés constituent le socle pour bâtir une société québécoise innovante et progressiste. Le volet argent m'a permis de repenser ma perception de faire des affaires tout en étant transparent dans le modèle d'affaires et la communication. Également l'importance d'une économie collaborative s'avère indispensable aujourd'hui si nous voulons privilégier une situation gagnante pour toutes les parties. Il est primordial que les changements politiques passent par l'influence que les citoyens ont sur les décideurs, grâce à une prise de conscience et la participation citoyenne. Enfin, une société québécoise forte et épanouie dans le Canada passe par une acceptation que son identité actuelle réside dans un métissage culturel découlant de la coexistence de plusieurs diversités culturelles ; l'accent devrait être mis sur l'éducation pour briser les tabous et les perceptions.


Leonidas Assogba, CPA,CGA,CFE, Analyste financier, OLYMEL SEC



À Tribu18, tout est permis. Un chef de police qui a éliminé le « zéro » pour insuffler la tolérance à St-Michel, une créatrice de mode qui casse l’indécence en offrant la qualité à prix juste, une victime qui se transforme en lobbyiste accomplie pour le bien-être commun. On s’est donné le droit de réinventer et d’influencer un monde à notre image, plus juste, équitable et inclusif. Vent frais du printemps qui va nous porter longtemps.


Marie-Eve Roy, Conseillère principale, Copticom



Prendre conscience que la diversité est la base de l'intelligence collective et que, ensemble, d'une façon ou d'une autre, nous pouvons façonner le monde dans lequel nous vivons: voilà ce à quoi Tribu18 a contribué!


Jean-Francois Bonnes, Associé jardinier, Club-Ideo



La citoyenneté ne s’exprime pas qu’au moment du vote. Elle s'exprime partout, même dans notre vie professionnelle. La vie dans notre société pacifique et plurielle est possible parce que nous vivons en démocratie. Il faut s’y intéresser ! Il faut sortir de sa bulle ! On prend généralement conscience d’une chose que lorsqu’on en est privé. N’attendons pas d’en arriver là.


Julie Caron-Malenfant, Directrice générale, Institut Nouveau Monde



Une tribune propice à la réflexion, aux échanges et à la mise en contact avec de nouvelles façons de penser le monde de demain. Une tribu à la volonté de changement contagieuse qui transforme le vouloir en pouvoir.


Gabriel Marchesseault, Conseiller principal, communication numérique, Affaires publiques, Québecor



Le monde doit se repenser. Un monde plus juste et inclusif est possible. Le leadership doit s'exercer avec de plus en plus de transparence en stimulant et en respectant l'intelligence collective tout en mettant les causes à l'avant-plan. Le leadership doit s'exercer avec humilité et être accueilli par celui qui le suscite. Rien n'est impossible à ceux qui se regroupent et qui mettre leurs forces en action. Rêver, c'est pouvoir!


Francis Paquette, Planificateur financier, Caisse d'économie solidaire



Tribu 18 a été une indicateur de démocratie qu’il faut reproduire: La possibilité de faire dialoguer une pluralité de visions, ouvre la porte à des pistes de réflexion et d’action sur le vivre ensemble. Nous avons la responsabilité de créer des espaces où le pouvoir soit partagé, où l'argent soit un moyen pour bien vivre ensemble et que la pluralité d'identités soit reconnue.


David Castrillon, Directeur général, Parrainage civique de l'est de Montréal



Oser repenser le pouvoir, l'argent et l'identité à travers des rencontres inspirantes et formidables :)


Alice Guilbaud, Chargée de projets, contenu de conférences, Événements Les Affaires



L'évènement m'a permis de débattre de plusieurs sujets tout au long du week end avec des gens de tout les domaines. Ce fut extrêmement constructif, innovant et m'amènera à repenser m'a façon de voir mon organisation.


Louis-Simon Larrivée, Directeur général, Projet SOL



S'arrêter pendant 40h loin des distractions pour discuter pouvoir, argent et identité avec une centaine experts d'une grande mixité, c'est se transformer, s’outiller pour construire, collectivement, la société dans laquelle on veut, on doit continuer de mieux s’éduquer pour définir ce qu’on nécessite dans l’avenir pour arriver à une meilleure gestion des relations, des ressources, du bien commun, qu’on soit conscient de ce que l’on bâti et qui sera transmis à travers les générations.


Lyndsay Daudier, Directrice générale, Fusion jeunesse



Une nouvelle génération - les 30 à 45 ans - prend progressivement le pouvoir. Ces "encore jeunes" devront mettre en place de nouvelles structures qui reflètent à la fois leurs identités et leurs valeurs. Que ce soit pour l'argent, le pouvoir ou l'identité, cette "tribu" devra miser sur la communication, la transparence et la collaboration pour redéfinir des structures d'affaires qui laisseront place au bien-être et à l'identité du citoyen, tout cela dans une saine démocratie collective.


Michel Rochon, Chargé de cours en journalisme, UQAM, journaliste scientifique et médical



Qu'est-ce que le pouvoir, objet d'une quête éternelle en même temps que d'un combat continu, il se dérobe lorsqu’on l'atteint, peut-être pour le mieux...Peut-on faire faire du "communautaire" et être profitable, quels sont les alliés? L'identité est-elle comme un arbre dont les racines sont ancrées mais dont les feuilles bougent, s’envolent, si possible dans une même direction? Des sujets aussi intenses que les courbatures que j'ai suite au super entrainement des coachs de l'Écurie!


Lisa Lafargue, Directrice événements et communications, Fondation Santé Urbaine



J'ai adoré participer à cet événement, qui m'a sortie de ma zone de confort et m'a fait me questionner sur des enjeux beaucoup plus larges que ceux de ma réalité terrain comme professionnelle en marketing. J'en ressors équipée de nouvelles connaissances et d'un nouveau réseau de contacts. À bientôt.


Mélanie Crouzatier, Chef de projet SANTÉ, CPS Média



Dans un monde dans lequel tout va toujours trop vite, l’expérience Tribu18 est hors du commun : l’INM réussit avec brio à créer un espace-temps dans un cadre magnifique, pendant lequel il est enfin possible de prendre le temps de rencontrer des pairs engagés, se retrouver et rêver collectivement au futur que nous créons au quotidien. Je suis sortie touchée et inspirée de ces quelques jours, qui me donnent l’énergie de redoubler d’effort quant à ma mission.


Clélia Cothier, responsable innovation sociale, Desjardins lab



 

À propos de ce blogue

Julie Cailliau