Trucs et astuces pour réussir votre 5 à 7 cocktail réseautage

Publié le 28/05/2015 à 08:31

Trucs et astuces pour réussir votre 5 à 7 cocktail réseautage

Publié le 28/05/2015 à 08:31

Vous ouvrez votre ordinateur et ding!, une autre invitation pour un cocktail réseautage entre dans votre boite de réception. C’est la saison des retrouvailles et des réunions. 

Comment vous sentez-vous?

Vous frottez des mains, excités à l’idée de rencontrer plein de nouveaux clients potentiels?

Ou, en toute honnêteté, vous aimeriez bien me dire que vous êtes mal à l’aise dans ce genre d’activités. Vous hésitez à vous inscrire même s’il est temps de croitre votre réseau. Car, vous le savez bien, être en affaires c’est beaucoup plus que de bien faire ce que vous faites, c’est aussi qui vous connaissez ou du moins vous connait.

Retrouvez moi aussi sur Twitter | Facebook | LinkedIn.

Comme tout évènement qui a du succès, une activité réseautage se prépare aussi. Continuez votre lecture et apprenez mes trucs et astuces pour un 5 à 7 réussi.

1. À votre service! 

Au lieu de penser « Comment vais-je me vendre? », pensez- plutôt, « Comment puis-je aider l’autre à atteindre ses objectifs? » Le but de votre participation à cette activité est de tisser des liens mutuellement bénéfiques. Adoptez une attitude de service. 

Dans cet esprit d’entraide, être bénévole est une excellente façon de vous faire connaître, de rencontrer les organisateurs et d’avoir un contact privilégié avec l’invité d’honneur. Donnez votre nom pour l’accueil ou toute autre tâche. 

2. Préparez-vous

Renseignez-vous sur l'organisation, le regroupement ou la société qui vous accueille ainsi que ses membres et l'invité d'honneur. Il est aussi acceptable de demander à l’organisateur qui sont les invités attendus.

Écrivez une liste de ceux que vous croyez pouvoir aider et que vous aimeriez rencontrer. Faites une mini-recherche sur chacun; leurs besoins, aspirations, réalisations récentes et ce qui les allument. Vous aurez ainsi des points de repère pour converser.

Même si l’activité est dans un bar, ne vous habillez pas pour veiller tard. Votre tenue doit refléter l’occasion ainsi que le code vestimentaire indiqué sur le carton d’invitation. Rappelez-vous, on s’habille pour son client.

Faites-le plein de vos cartes professionnelles.

3. Soyez prêt

Contrairement à la croyance populaire, on ne vous a pas invité au 5 à 7, car on pensait que vous auriez un p'tit creux à 17h00. Vous êtes là pour échanger. 

Si vous n’avez pas eu le temps de manger une collation avant et êtes affamé, après une entrée réussie, voir le numéro 4, mettez-vous un peu en retrait pour manger quelques bouchées avec des connaissances ou collègues.

Lavez vos mains avant de retourner en mode réseautage. Vous ne voudriez pas être en train de mordre dans un sushi quand « client convoité » vient vers vous et vous tend la main pour se présenter, pendant que vous essuyez une goute de sauce soya sur votre menton avec votre index droit. 

Tenez votre verre dans votre main gauche. Ainsi, votre main droite sèche, sans la condensation extérieure de votre verre, sera toujours prête pour serrer la main ou offrir une carte professionnelle.

Présentez-vous, pour bien vous positionner. « Bonjour, votre prénom, toujours accompagné de votre nom de famille, votre titre, le nom de la société que vous représentez et ajoutez un lien avec l’activité ou l’hôte. »

La question que tout le monde se pose en arrivant, «  De quel côté dois-je mettre mon porte-nom? » Du côté droit. Ceci facilite sa lecture de gauche à droite. Dans l’échange d’une poignée de main, face à l’autre, après un contact visuel amical, vous tournerez la tête vers la gauche pour lire son nom, de gauche à droite. C'est logique. Le côté gauche est réservé pour les affaires du cœur et d’honneur; boutonnière, corsage, médailles et alliance professionnelle.

4. Entrez, posez, et joignez-vous à un groupe 

Lorsque vous entrez ne vous dirigez pas au bar, ni vers les crudités et les crevettes. Prenez le temps d’entrer. Comme indiqué au numéro 3, vous n’êtes pas là pour manger et boire.

Passez la porte, fier et heureux. Rappelez-vous le billet de La première impression. Pensez-y. Votre langage non-verbal compte. Faites quelques pas et un petit pas vers la droite. Stop!

Madonna dit « Vogue », Julie dit « Pose ». Prenez un instant. Respirez et regardez. Faites un tour d’horizon pour voir qui est là et pour être vu. C’est bien connu, tout le monde regarde la porte pour voir qui arrive. Il ne s’agit pas ici d’être arrogant, mais simplement d’être présent.

Pendant ce court instant, vous êtes à la recherche d'un groupe de trois ou cinq personnes, qui semblent détendues et ouvertes à un nouveau venu.

Avancez-vous vers ce groupe. « Bonjour, puis-je me joindre à vous? » Présentez-vous comme indiqué plus haut au numéro 3.

Vous pouvez aussi faire votre entrée « solo ». Marchez en quête d’un contact visuel invitant au sein d’un groupe, ou provenant d’une autre personne qui comme vous cherche à se connecter.

Une autre option est d'attendre près de la porte, l’arrivée d’un nouveau venu. Une fois que quelqu’un entre, présentez-vous.

La file d’attente est aussi une excellente façon de rencontrer au minimum deux personnes; celui devant et l’autre derrière vous. La beauté de cette astuce est que lorsque vous arrivez devant, si vous n’avez pas l’intention de poursuivre votre conversation, vous avez l’occasion parfaite de quitter l’autre. « Ce fut agréable de vous rencontrer. Amusez-vous bien. »

5. Le small talk; un préliminaire nécessaire 

L'art de la conversation ne repose pas seulement sur ce que vous dites. Je recommande soixante pourcent d’écoute et quarante pourcent de vos paroles. Posez des questions ouvertes. Informez-vous de l’autre; de son quotidien professionnel, son client idéal et ses besoins. « Que faites-vous quand vous ne travaillez pas? » Illuminera son visage et vous aurez droit à ses passe-temps favoris.

Si on vous demande comment vous allez, préparez une phrase positive, qui vous fera rayonner. Soyez votre propre agent. « Je vais très bien merci. Je viens tout juste de --ajoutez une récente réussite. »

6. Quittez gracieusement

La question la plus posée pendant mes ateliers l’Étiquette du 5 à 7, est « Comment puis-je quitter une conversation? ». Il suffit de le faire poliment pendant une pause. « Ce fût très agréable de vous rencontrer bonne chance avec votre projet. Au revoir.» Donnez la main et faites votre route vers le suivant. Il n'y a aucune règle qui dit que vous devez rester avec celui qui a choisi de vous monopoliser. Typiquement en mode réseautage, on jase avec 4 à 6 nouvelles personnes pendant 10 à 15 minutes avec chacune.

Ne dites jamais à l’autre que vous devez le quitter pour aller vous rafraichir. « Pourquoi? », Il vous dira « Moi aussi ». Il vous suivra jusqu’à la toilette et vous attendra pour poursuivre votre discussion. Coincé!

Passez-le au suivant, en le présentant à une autre connaissance, fonctionne aussi. « Vous connaissez, Monsieur ou Madame Untel? Je crois que vous avez beaucoup en commun. Je le vois là-bas, allons ensemble, que je vous présente. » Mais attention, assurez-vous que l'autre appréciera cette rencontre.

Si vous croyez avoir un match, proposez de vous rencontrer à une date ultérieure pour discuter plus sérieusement et offrez votre carte.  Ne demandez jamais la carte de l’autre. En offrant, vous lui laissez le choix de réciproquer ou pas.

7. Remerciez

En quittant, assurez-vous de remercier les responsables de l'évènement. Si vous étiez venus avec des collègues ou amis, informez-les de votre départ. Il y va aussi de même pour votre supérieur.

Pour des activités plus formelles ou particulièrement réussies, la note de remerciement manuscrite et envoyée par la poste, est toujours appréciée. 

8. Faites un suivi

De retour à votre bureau, faites le tri des cartes reçues et envoyez des courriels personnalisés pour : offrir de l’aide, présenter un de vos contacts, donner une réponse, se connecter sur LinkedIn, donner un lien vers un article pertinent, inviter à une autre activité ou un lunch d’affaires.

Remplissez toutes les promesses que vous avez faites.

Un, deux, trois, go. Allez-y. Inscrivez-vous et grandissez votre réseau. Et n'oubliez de me retrouver sur Twitter | Facebook | LinkedIn et de m'indiquer comment je peux vous aider. 

À votre service!

À propos de ce blogue

Julie Blais Comeau est la fondatrice d'etiquettejulie.com, une firme spécialisée dans les relations interpersonnelles. Notre blogueuse est certifiée en étiquette des affaires, protocole international, intelligence interculturelle et service à la clientèle. Auteure de Projetez confiance et crédibilité, ainsi que de Quoi dire, comment faire et quand?, elle est conférencière, animatrice d’atelier, ainsi qu'une collaboratrice média en demande. Bénéficiant d’une expérience solide en gestion et ressources humaines, c’est avec un dynamisme contagieux qu’elle partage les règles, trucs et astuces de l'ère numérique. Ce blogue, "Questions d'étiquette", est à votre service, vous conseille et vous guide. "Adieux faux-pas et embarras! Bonjour confiance et crédibilité." Écrivez à Julie, julie@etiquettejulie.com et elle vous répondra.

Julie Blais Comeau

Sur le même sujet

La moitié des échantillons de fruits de mer sont mal étiquetés

Dans les restaurants, 52 % des échantillons avaient les mauvaises étiquettes. Chez les détaillants, c'est 22 % du temps.

Cette embarrassante facture qui gâche votre première «date»

Mis à jour le 14/02/2018 | Stéphane Rolland

Bien des aspirants-amoureux ne savent plus comment régler leur compte.