Tourisme: les vacances se poursuivent

Publié le 23/04/2024 à 10:30

Tourisme: les vacances se poursuivent

Publié le 23/04/2024 à 10:30

WP Travel s’attend à ce que les arrivées de touristes en 2024 augmentent de 17,23% par rapport à l’année précédente. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. La Covid a été un choc. Choc pour les hôpitaux, choc pour les malades, choc pour les gouvernements, choc pour les banques centrales et encore choc pour plusieurs secteurs.

Parmi ces derniers, le secteur du tourisme a été celui qui a le plus souffert. quatre ans plus tard, «les achats de revanche» se poursuivent et la dynamique de la croissance ne s’est toujours pas effondrée. Synthèse et analyse d’une thématique d’investissement cruciale.

 

Quelle est l’actualité?

United Airlines Holdings a récemment annoncé prévoir un bénéfice plus élevé que prévu pour le trimestre en cours, grâce à une forte demande de voyages. Le transporteur prévoit un bénéfice ajusté de l’ordre de 3,75 à 4,25 $US par action pour le trimestre se terminant en juin, contre 3,76 $US par action attendus par le consensus.

Le message d’Alaska Air a été exactement le même, malgré ses récents déboires qui a obligé l’immobilisation d’une partie de sa flotte après la perte d’une porte en vol de l’un de ses appareils (Boeing).

Par ailleurs, l’enquête sur la confiance des consommateurs du Conference Board a demandé aux ménages américains s’ils prévoient de se rendre dans un pays étranger, et le graphique ci-dessous montre qu’une proportion record de consommateurs américains prévoit de partir en vacances dans un pays étranger au cours des six prochains mois.

 

 

Le Mexique et la Thaïlande (Bangkok est devenue la capitale la plus visitée au monde) font partie des économies les plus dépendantes du tourisme, avec une part estimée respectivement à 15,5 et 19,7% du PIB.

La contribution économique du secteur peut dépasser le quart du PIB dans les petits pays touristiques comme les Seychelles ou les Maldives. Si on se focalise maintenant sur l’Europe, le tourisme représente environ 10% du PIB, et 12% des emplois.

Cette moyenne masque d’importantes disparités entre les pays de l’Union européenne (UE). À titre d’exemple, le secteur a généré 24,9% du PIB en Croatie en 2019 (année de référence toujours), 14% en Espagne, 10,6% en Italie et seulement 4,5% en Belgique.

Ces chiffres, basés sur les données fournies par les hôtels, les chambres d’hôtes et les agences de voyages, n’incluent pas la perte de recettes touristiques pour les transports, les guides touristiques, les bars, les restaurants et les magasins. 

En pleine pandémie, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, publiait un rapport qui s’appuyait sur les données de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT) pour quantifier les répercussions dévastatrices du coronavirus sur le tourisme mondial.

Ce rapport avertissait que jusqu’à 120 millions d’emplois dans le secteur du tourisme sont menacés, et que les dommages économiques pourraient dépasser 1000 milliards de dollars américains rien qu’en 2020.

Le secrétaire général des Nations Unies avait souligné le rôle du tourisme en tant que l’un des secteurs économiques les plus importants, fournissant des moyens de subsistance à des centaines de millions de personnes tout en «stimulant les économies et en permettant aux pays de prospérer».

 

Quelles sont les prévisions de croissance pour 2024 ?

WP Travel s’attend à ce que les arrivées de touristes en 2024 augmentent de 17,23% par rapport à l’année précédente, c’est-à-dire 2023. Si l’industrie peut répondre à ces attentes, il y aura des changements massifs dans l’ensemble du secteur du tourisme.

• Le nombre de touristes internationaux attendus est d’environ 1,53 milliard, ce qui représente une augmentation significative par rapport à l’année précédente.

• La contribution du tourisme au PIB en 2024 sera de 10,6%.

• La croissance d’une année sur l’autre en 2024 augmentera considérablement, puisque l’on s’attend à une hausse de 17,24%.

Au final, les recettes s’élèveront à environ 9,4 milliards de dollars américains. En 2024, l’industrie du voyage et du tourisme est en plein essor après avoir été confrontée à des défis. On s’attend à une augmentation de 17,23% des arrivées de touristes par rapport à 2023.

 

Comment investir dans la thématique ?

Il y a plusieurs manières d’observer le secteur du tourisme en bourse. Notamment à travers ces entreprises:

• Accord

• Intercontinental

• Ryanair

• MGM

• Amadeus h.

 

Synthèse

La poursuite de la vigueur du secteur du tourisme ne doit surtout pas être négligé. En effet, c’est un pan crucial de plusieurs pays dans le monde. Cerise sur le gâteau, le retour des Chinois est une manne financière inestimée. À suivre de très près.

 


Ce texte est tiré de l’infolettre quotidienne de John Plassard, gracieuseté de Mirabaud

 

** Veuillez prendre note que les visuels de notre expert sont présentés en anglais à titre informatif et ne peuvent être traduits par notre équipe. Merci de votre compréhension.

 

À propos de ce blogue

John Plassard a commencé sa carrière en 1998 chez Exane BNP Paribas en tant que co-responsable des actions. Il a ensuite pris la direction du courtier français Louis Capital Market à Genève. John Plassard est actuellement directeur chez Mirabaud Banque depuis 2012. Expert en macroéconomie avec plus de 25 ans d’expérience sur les marchés financiers, John Plassard est l’auteur du «Morning Insight» de Mirabaud et un contributeur reconnu des médias internationaux (CNBC, «Bloomberg», «Wall Street Journal», «Financial Times», etc.). Il anime chaque jour une émission économique sur la chaîne de télévision française BFM. Spécialiste de l’économie américaine, où il a passé de nombreuses années, il a publié plusieurs ouvrages.

John Plassard

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Bourse: les gagnants et les perdants du 27 mai

Mis à jour le 27/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

OPINION Bourse: les gagnants et les perdants du 24 mai
Mis à jour le 24/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet
24/05/2024 | Charles Poulin
Bourse: les gagnants et les perdants du 23 mai
Mis à jour le 23/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Blogues similaires

Nvidia et CAE: des titres qui vont dans des directions opposées

24/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Nvidia a su satisfaire ses admirateurs cette semaine, ce qui n'a pas été le cas pour CAE, raconte Luc Girard.

Quand la Bourse fait office de casino

24/05/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Comme le casino ou l’achat de billets de loterie, la Bourse sert régulièrement de plateforme spéculative.

Une baisse des taux retardée?

21/05/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Si plusieurs craignent une telle situation, il n’y a pourtant pas lieu de s’en inquiéter.