Votre ville se trouve-t-elle dans le palmarès immobilier de 2015?

Publié le 18/01/2016 à 11:36

Votre ville se trouve-t-elle dans le palmarès immobilier de 2015?

Publié le 18/01/2016 à 11:36

JLR

Le quartier dans lequel vous habitez est-il en effervescence ou en déclin? Est-ce que l’année 2015 était meilleure que la précédente dans le secteur de l'immobilier? Pour cet article, je vous indique quelques palmarès au niveau de l’évolution des ventes d’unifamiliales et des prix médians par villes. Le classement est basé sur les ventes publiées au Registre foncier en 2015 et colligées par JLR (incluant les ventes effectuées via un courtier, entre particuliers et les constructions neuves). Un minimum de 100 transactions était exigé pour que la ville puisse apparaitre au classement.

Top 5 des villes où il y a les plus grandes augmentations du nombre de ventes

Ville; nombre de ventes en 2015; variation comparée à 2014

1- Saint-Philippe; 210; 93 %

2- Sainte-Julienne; 202; 39 %

3- Saint-Apolinaire; 161; 38 %

4- Notre-Dame-de-l’Île-Perrot; 151; 36 %

5- Côte-Saint-Luc; 131; 28 %

La croissance des ventes à Saint-Philippe provient principalement d’un grand nombre de nouvelles propriétés qui ont été construites au cours de l’année. On peut, entre autres, penser à la transformation du parc de maisons mobiles dans le secteur de rues Jean, Dupuis, Stéphane et Marthe.

Les constructions neuves ont également été nombreuses à Saint-Apollinaire notamment dans les rues Marchand, des Générations et Moreau.

Top 5 des villes où il y a les plus importantes baisses de ventes

Ville; nombre de ventes en 2015 ; variation comparée à 2014

1- Saint-Zotique; 103; - 36 %

2- Lorraine; 102; -32 %

3- Notre-Dame-des-Prairies;116; - 25 %

4- Mont-Laurier; 105; - 21 %

5- Mercier; 158; - 19 %

La ville de Saint-Zotique se trouve en tête des baisses de ventes en 2015 puisque les nouvelles constructions étaient beaucoup plus fréquentes en 2014 qu’en 2015. Comme il y a relativement peu de ventes dans cette ville, cela a eu un impact important sur le nombre de ventes. Pour le marché de Lorraine et de Notre-Dame-des-Prairies, les ventes ont ralenti sans qu’il semble y avoir de cause majeure identifiable. À Notre-Dame-des-Prairies, il s’agit d’un nombre de ventes légèrement sous le niveau de 2013. Il faut dire qu’entre 2010 et 2014, contrairement à la tendance provinciale, les ventes étaient à la hausse dans cette ville. Au final, n’oublions pas que le nombre de transactions est relativement bas ce qui laisse place à une fluctuation aléatoire n’indiquant pas nécessairement une tendance marquée.

Maintenant, les prix…

Top 5 des villes où il y a les plus grandes hausses de prix

Ville; prix médian en 2015; variation comparée à 2014

1- Chertsey; 130 000 $; 12 %

2- Fermont; 40 269 $; 11 %

3- Bromont; 270 000 $; 10 %

4- Lachute; 185 000 $; 10 %

5- Saint-Raymond; 169 500 $; 10 %

En 2014, les prix médians ont baissé à Chertsey et Bromont, puis ils ont bondi en 2015. Il est fort probable que les prix plus bas enregistrés en 2014 étaient dus à un effet de composition de marché. Néanmoins, une part de la hausse de 2015 est probablement due à l’augmentation de valeur des propriétés puisque dans les deux villes, les unifamiliales ont été transigées en 2015 à 6 % au-dessus de l’évaluation. Quant à Fermont, la ville la moins chère du Québec, les statistiques peuvent difficilement être considérées puisque ArcelorMittal est partie prenante de la très grande majorité des transactions vendant les propriétés à ses employés avec une option de rachat.

Top 5 des villes où il y a les baisses de prix les plus importantes

Ville ; prix médian en 2015 ; variation comparée à 2014

1- Saint-Calixte; 98 500 $; -14 %

2- Bécancour; 134 500 $; -11 %

3- Saint-Félicien; 135 000 $; -10 %

4- Matane; 126 500 $; -9 %

5- Pont-Rouge; 129 000 ; -7 %

À Saint-Calixte, le prix médian a particulièrement chuté dans la deuxième moitié de l’année. Une partie de la diminution provient possiblement d’un effet de composition de marché, néanmoins, le prix médian est en baisse depuis 2013. Pour Bécancour, le prix médian demeure plus élevé qu’en 2013, mais plus bas que 2014, année où le prix médian était particulièrement élevé. Finalement, l’année 2015 a été particulièrement difficile pour la ville de Saint-Félicien, tant au niveau des prix que des ventes. Il faut dire que le marché immobilier a été particulièrement au ralenti en 2015 pour l’ensemble de la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La baisse du prix médian a atteint 4 % pour cette région.

Qu‘en est-il des autres villes?

Si vous désirez connaître les résultats de votre ville, vous pouvez consulter le tableau complet produit par JLR incluant les statistiques des 123 municipalités québécoises ayant eu plus de 100 ventes en 2015 et en 2014. Vous y trouverez le prix médian, le nombre de ventes et les variations de ceux-ci par rapport à 2014.

Lire mes autres articles

Suivez-moi sur Twitter : @JFontaineJLR

À propos de ce blogue

Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca

Joanie Fontaine

Sur le même sujet

Trois ratios utiles en immobilier

21/06/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Faire de l'argent en immobilier, c'est aussi faire des mathématiques.

Les fameuses reprises de finance en immobilier

21/06/2019 | Yvan Cournoyer

BLOGUE INVITÉ. L’intérêt envers ce genre d’immeuble est grand. Est-il justifié?