Immobilier: vivre près d'une station de ski, à quel prix?

Publié le 14/12/2015 à 12:58

Immobilier: vivre près d'une station de ski, à quel prix?

Publié le 14/12/2015 à 12:58

(Photo : Fotolia)

L’hiver est à nos portes, malgré la neige qui se fait attendre. Qui dit hiver, dit ski! Peut-être êtes-vous de ceux qui aiment arpenter les pentes de ski tout en profitant d’une propriété située près de la montagne. Les amateurs de sports d’hiver sont nombreux au Québec, mais sachez qu’être propriétaire dans une ville où l’on retrouve une station de ski ne se fait pas toujours à petit prix!


Une montagne constitue un attrait important pour certains acheteurs et encore plus si cette dernière permet d’apprécier les plaisirs d’hiver tels que le ski alpin et la planche à neige. Combien en coûte-t-il d’habiter près d’une montagne skiable? Et bien, ça dépend de la ville!


À l’aide des actes de vente publiés au Registre foncier, JLR a décidé de dresser un portrait de l’immobilier résidentiel dans les villes où il y a un centre de ski. Pour l’analyse, seules les stations de ski avec au minimum 10 pistes sont considérées. Notez qu'un prix médian a pu être obtenu seulement dans les villes où au moins 30 unifamiliales ont été vendues en 2014. Ainsi, 38 des 74 stations de ski du Québec répondent à ces critères.


Voici donc le palmarès des villes ayant un centre de ski alpin.


Top 5 des villes au prix médian des unifamiliales le plus élevé en 2014


> Chelsea (Camp Fortune); 398 067 $


> Saint-Bruno-de-Montarville (Ski Saint-Bruno); 370 000 $


> Lac-Beauport (Centre de ski Le Relais); 340 000 $


> Cantley (station Mont Cascades); 315 000 $


> Orford (Mont Orford); 283 739 $


 


Top 5 des moins chers


> La Tuque (Centre Municipal de Ski alpin); 105 000 $


> Adstock (Station Récréotouristique Adstock); 111 500 $


> Lac-Etchemin (Station de ski Mont-Orignal); 125 000 $


> Shawinigan (Vallée du Parc); 125 000 $


> Sainte-Anne-des-Monts (CPA de la Haute-Gaspésie); 130 500$


Les propriétés les moins chères sont généralement situées dans les villes les plus éloignées des grands centres urbains. En ce sens, il est également possible de trouver des résidences à bas prix dans quelques villes éloignées où il y a des centres de ski, telles que Murdochville, Matapédia, Biencourt. Toutefois, le nombre de transactions était trop faible pour obtenir des statistiques fiables sur le prix médian pour ces villes.


L’impact d’un centre de ski


Dans les villes où se trouve une station de ski, le prix médian des unifamiliales est en moyenne supérieur de 27 500 $ au prix médian qui a cours dans les villes limitrophes. Ce résultat est basé sur les 32 des 38 municipalités ayant une montagne skiable et au moins une ville avoisinante comptant plus de 30 ventes d’unifamiliales en 2014. Sur ces 32 villes, 25 avaient en moyenne un prix médian supérieur à celui des municipalités limitrophes.


La carte ci-dessous permet de comparer le prix médian d’une résidence unifamiliale dans une municipalité qui compte un centre de ski de plus de 10 pistes au prix médian des villes qui l’entourent (voir la carte du Québec en mode plein écran).



*Un minimum de 30 transactions était requis pour établir le prix médian


Il semble que la présence d’une montagne skiable ajoute une plus-value aux propriétés de la ville. D’une part, un centre de ski peut accroître la notoriété et l’attrait de l’ensemble de la municipalité, ce qui fait en sorte que les propriétés sont plus chères et plus luxueuses sur le territoire. D’autre part, les propriétés aux abords des montagnes sont souvent plus somptueuses et les terrains sont coûteux. Par conséquent, ces propriétés sont susceptibles de tirer à la hausse le prix médian de l’ensemble de la ville.


En construisant des cartes d’interpolation linéaire pour les villes de Bromont et Mont-Tremblant, on voit très bien que les propriétés plus chères sont situées aux abords des montagnes selon les ventes de 2014.


Source : © Harris Corp, Earthstar Geographics LLC Earthstat Geographics SIO Earthstar Geographics SIO © 2015 Microsoft Corporation © 2010 NAVTEQ ©AND

Carte d’interpolation linéaire basée sur les ventes d’unifamiliales de 2014 qui démontre le prix médian selon la localisation dans la ville de Mont-Tremblant


Pour voir la carte de Bromont et la liste complète des villes ayant une station de ski par ordre de prix, consulter l’étude de JLR "L'immobilier à proximité des centres de ski".


Bref, si vous désirez acquérir une propriété en flanc de montagne, vous devrez probablement débourser un peu plus d’argent qu’ailleurs dans la même ville. Les municipalités adjacentes peuvent également être une option intéressante si vous souhaitez acquérir une propriété à plus petits prix, et ce, tout en ayant accès à une proximité intéressante à la montagne.


Lire mes autres articles


Suivre Joanie Fontaine sur Twitter : @JFontaineJLR

À propos de ce blogue

Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca

Joanie Fontaine

Sur le même sujet

Hausse marquée des transactions immobilières en novembre au Québec

17/12/2018 | Les Affaires - JLR

Blogue invité. Les ventes de résidences unifamiliales ont grimper de 13%. Et celles des copropriétés de 24%.

La hausse des prix des maisons devrait être plus modeste en 2019 au Canada

Montréal devrait connaître la plus forte hausse au sein des grandes villes canadiennes.