Une meilleure écoute vaut mieux que plus d’écoute

Offert par Les Affaires


Édition du 21 Septembre 2022

Une meilleure écoute vaut mieux que plus d’écoute

Offert par Les Affaires


Édition du 21 Septembre 2022

«Pour créer des relations constructives, nous avons besoin de communiquer de la bonne façon», selon Guillaume Dulude. (Photo: Avril Franco Photographe)

 

Humainement prospère
Une meilleure écoute vaut mieux que plus d’écoute
Jenny Ouellette
La communication fait partie du quotidien des gestionnaires. Accueillir un nouvel employé, orienter son équipe, partager la vision de l’entreprise, échanger sur les projets, reconnaître la performance, discuter des objectifs : rien ne se fait sans communiquer. Or, comment réussir ses conversations au travail ? J’ai demandé à Guillaume Dulude, Ph. D., docteur en neuropsychologie, conférencier, fondateur de Psycom et auteur du livre à succès « Je suis un chercheur d’or ».
Écouter
Dès les premiers jours dans son rôle de gestionnaire, un leader remarquera l’importance de la communication. Pour comprendre les mécanismes derrière cette action, des livres et des formations existent. « La priorité, en communication, est l’écoute, selon Guillaume Dulude. Elle permet de comprendre l’autre, de savoir ce qui l’anime, par exemple. Si tu écoutes bien, ton interlocuteur va te donner l’essentiel des réponses. » Il déconstruit ainsi un des principaux mythes en communication : croire que communiquer, c’est d’abord s’exprimer, alors qu’il s’agit plutôt d’écouter. 
« Pour un gestionnaire, l’écoute sert par exemple à préciser des choses, comme des échéanciers, des perceptions, des résultats. L’écoute est aussi puissante pour régler des problèmes et trouver des solutions. Elle ne sert pas qu’à soulager l’anxiété. » 
Je me rappelle une conversation où la limite semblait parfois floue entre l’écoute et une intervention qu’aurait dû avoir un professionnel de la santé mentale avec mon collègue. « Plutôt que d’écouter plus, c’est une question d’écouter mieux », renchérit Guillaume Dulude. 
Inspirer
« Ton premier devoir en tant que leader, c’est d’être un exemple. On a besoin d’exemples inspirants qui donnent envie d’agir, d’atteindre des objectifs et de prendre soin de soi. Un gestionnaire ne peut exiger d’un employé ce qu’il ne fait pas lui-même. Ça ne fonctionnera pas », souligne Guillaume Dulude. 
Planifier
En prenant soin de soi, un gestionnaire peut donc inspirer les autres à faire de même. Existe-t-il des solutions pour favoriser la santé mentale ? « Avoir un plan de match est une solution. Si tu ne sais pas où tu vas, tu iras vers la fuite. L’impuissance et l’anxiété arriveront. C’est le mouvement dans l’action qui neutralise l’anxiété. »
« La stratégie de résolution de problèmes et les buts sont d’excellents facteurs de protection contre la détresse et la maladie mentale, ajoute Guillaume Dulude. Il faut se connaître pour sélectionner les bons buts, c’est-à-dire-un un but qu’on aime et qui a du sens pour soi. » 
Au travail, un leader peut accompagner ses employés à bâtir un plan de match clair, à déterminer les étapes et les moyens d’y parvenir. « Par exemple, un gestionnaire peut aider son employé à voir son potentiel et l’encourager à se dépasser, pas nécessairement pour l’entreprise, mais pour lui-même. Cela revient à la motivation intrinsèque. » 
Communiquer
Pourquoi Guillaume Dulude aime tant la communication ? L’expert répond que « c’est un outil que les gens possèdent à l’intérieur d’eux. Pour accomplir de grandes choses, la communication est essentielle ».
///
« Pour créer des relations constructives, nous avons besoin de communiquer de la bonne façon. » Guillaume Dulude (à mettre l’emphase dans le texte)
///
Lien pour la formation psycom : 
https://communicationpsycom.com/protocole-de-communication/ 
ou
pour conférence https://soniagagnon.com/artists/view_conferenciers/170 

 

EXPERTE INVITÉE. La communication fait partie du quotidien des gestionnaires. Accueillir un nouvel employé, orienter son équipe, partager la vision de l’entreprise, échanger sur les projets, reconnaître la performance, discuter des objectifs : rien ne se fait sans communiquer. Or, comment réussir ses conversations au travail ? J’ai demandé à Guillaume Dulude, Ph. D., docteur en neuropsychologie, conférencier, fondateur de Psycom et auteur du livre à succès Je suis un chercheur d’or.

 

Écouter

Dès les premiers jours dans son rôle de gestionnaire, un leader remarquera l’importance de la communication. Pour comprendre les mécanismes derrière cette action, des livres et des formations existent. « La priorité, en communication, est l’écoute, selon Guillaume Dulude. Elle permet de comprendre l’autre, de savoir ce qui l’anime, par exemple. Si tu écoutes bien, ton interlocuteur va te donner l’essentiel des réponses. » Il déconstruit ainsi un des principaux mythes en communication : croire que communiquer, c’est d’abord s’exprimer, alors qu’il s’agit plutôt d’écouter. 

« Pour un gestionnaire, l’écoute sert par exemple à préciser des choses, comme des échéanciers, des perceptions, des résultats. L’écoute est aussi puissante pour régler des problèmes et trouver des solutions. Elle ne sert pas qu’à soulager l’anxiété. » 

Je me rappelle une conversation où la limite semblait parfois floue entre l’écoute et une intervention qu’aurait dû avoir un professionnel de la santé mentale avec mon collègue. « Plutôt que d’écouter plus, c’est une question d’écouter mieux », renchérit Guillaume Dulude. 

 

Inspirer

« Ton premier devoir en tant que leader, c’est d’être un exemple. On a besoin d’exemples inspirants qui donnent envie d’agir, d’atteindre des objectifs et de prendre soin de soi. Un gestionnaire ne peut exiger d’un employé ce qu’il ne fait pas lui-même. Ça ne fonctionnera pas », souligne Guillaume Dulude. 

 

Planifier

En prenant soin de soi, un gestionnaire peut donc inspirer les autres à faire de même. Existe-t-il des solutions pour favoriser la santé mentale ? « Avoir un plan de match est une solution. Si tu ne sais pas où tu vas, tu iras vers la fuite. L’impuissance et l’anxiété arriveront. C’est le mouvement dans l’action qui neutralise l’anxiété. »

« La stratégie de résolution de problèmes et les buts sont d’excellents facteurs de protection contre la détresse et la maladie mentale, ajoute Guillaume Dulude. Il faut se connaître pour sélectionner les bons buts, c’est-à-dire-un but qu’on aime et qui a du sens pour soi. » 

Au travail, un leader peut accompagner ses employés à bâtir un plan de match clair, à déterminer les étapes et les moyens d’y parvenir. « Par exemple, un gestionnaire peut aider son employé à voir son potentiel et l’encourager à se dépasser, pas nécessairement pour l’entreprise, mais pour lui-même. Cela revient à la motivation intrinsèque. » 

 

Communiquer

Pourquoi Guillaume Dulude aime tant la communication ? L’expert répond que « c’est un outil que les gens possèdent à l’intérieur d’eux. Pour accomplir de grandes choses, la communication est essentielle ».

À propos de ce blogue

Jenny Ouellette est la présidente et cofondatrice de BonBoss, une entreprise spécialisée dans les innovations en management, en culture et en stratégies de recrutement. Diplômée de l’École des relations industrielles de l’Université de Montréal, elle développe diverses innovations pour aider les entreprises à «prospérer humainement». L’approche M.O.R.EMC ,le Culture Book© et le recrutement expérientielMC en sont des exemples. Jenny Ouellette cumule les distinctions depuis 2018: prix Nueva 2018 de Femmes Alpha et prix Leadership 2019 du Business Community 360. Depuis la fondation de sa seconde entreprise BonBoss, Jenny Ouellette agit comme conférencière et formatrice. Elle y partage les saines pratiques des gestions qui caractérisent ceux communément appelés: les bons boss. En 2019 et 2020, elle siège à la Table de dotation et gestion intégrée des talents de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec. Elle est aussi membre du CA du Centre d’hébergement multiservice de Mirabel: un organisme qui a pour mission d’aider à soulager la pauvreté auprès des jeunes adultes en situation d’itinérance.

Jenny Ouellette
Sujets liés

Ressources humaines

Sur le même sujet

«Dois-je quitter mon employeur?»

MAUDITE JOB! «Un de nos concurrents vient de me faire une offre d'emploi qui ne se refuse pas, que dois-je faire?»

Voici sur quoi miser pour rapatrier au bureau vos employés

26/09/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Une étude de Microsoft recommande d'offrir un lieu qui permet aux employés de connecter entre eux.

Blogues similaires

Les «buzzwords» polluent-ils votre marketing?

11/03/2021 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Entre vocabulaire à la mode et langue de bois, il n’y a souvent qu’un pas...

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Si j’étais en campagne électorale!

BLOGUE INVITÉ. À moins d’une semaine du jour J, voici les trois enjeux sur lesquels j’aurais choisi de faire campagne.