Fidéliser par l'action


Édition du 11 Mai 2022

Fidéliser par l'action


Édition du 11 Mai 2022

Fidéliser, c’est surtout agir relativement aux problèmes: une injustice, un geste de harcèlement, un conflit entre collègues, un gestionnaire méprisant. (Photo: 123RF)

Après cinq années à rencontrer des équipes engagées et des employeurs inspirants, j’en viens à un constat: il faut fidéliser par l’action et non par l’anticipation de leurs besoins. Ce qui rend exceptionnelles ces actions, c’est la capacité de l’employeur d’impliquer les employés dans les mesures visant à les fidéliser. Rien n’est imposé, tout est communiqué. Ainsi, les meilleures actions débutent par l’écoute. Aujourd’hui, la fidélisation se cocrée.

 

Après cinq années à rencontrer des équipes engagées et des employeurs inspirants, j’en viens à un constat: il faut fidéliser par l’action et non par l’anticipation de leurs besoins. Ce qui rend exceptionnelles ces actions, c’est la capacité de l’employeur d’impliquer les employés dans les mesures visant à les fidéliser. Rien n’est imposé, tout est communiqué. Ainsi, les meilleures actions débutent par l’écoute. Aujourd’hui, la fidélisation se cocrée.

 

Bien-être global

La clinique orthopédique Duval mise sur le bien-être du milieu de travail. Son directeur général, Martin St-Amour, explique la philosophie : « Le bien-être des patients et celui des employés sont intimement liés. Il faut appliquer ce que nous savons être des vecteurs de bien-être. Nous veillons à ce que l’équipe ait les bons outils et les conditions favorables à son épanouissement. Nous appliquons ce qui est enseigné dans le métier de soin. Nous créons des liens et notre équipe peut faire de même avec les patients. » Qu’avez-vous besoin ? Que puis-je faire ? demande régulièrement la directrice des ressources humaines Audrey Mongrain aux employés. Ensuite, elle agit. La considération est au cœur des actions.

 

Culture 100% authentique

Dju Design attire, puis fidélise par la culture organisationnelle. La fondatrice, Julie Bernèche, mentionne : « Tous les documents, la reconnaissance et les politiques sont bâtis selon la culture organisationnelle. Nous envoyons même un Culture Book© au candidat intéressé par un emploi. Nous attirons ainsi les gens qui adhèrent à qui nous sommes et avec qui il y a une complicité naturelle ». La chargée de projets, Anny Bessette, valide l’approche : « C’est rare de voir une culture autant implantée et bien communiquée. C’est pleinement ressenti quand on se joint à l’équipe. Nous avons envie de rester. »

 

Pouvoir d’agir aux employés

Nicolas Labrie, fondateur de la firme d’architecture LabNco, opte pour la transparence, la communication et la responsabilisation. En ayant accès à la stratégie de croissance et aux résultats financiers, il montre sa confiance aux employés et leur donne les moyens d’agir. L’équipe en témoigne : « Grâce à cette ouverture, nous nous sentons à l’aise de proposer des améliorations. Pas uniquement pour être plus performants, mais aussi pour trouver ce qui nous convient le mieux, afin qu’on soit bien et impliqués. »

 

Profit partagé

Le partage des profits gagne en popularité. Outre les programmes de bien-être, l’entreprise Centiva a implanté le programme Ascension. « Après cinq années de services, les employés se partagent 10 % des profits annuels. Cette mesure a un effet concret sur le sentiment d’appartenance, le respect des budgets alloués aux projets et sur la productivité. », mentionne Olivier Clément, directeur des opérations.

 

Former les gestionnaires

Pour améliorer l’expérience employé, il faut former les gestionnaires. Plus ils comprennent le management et le leadership, meilleure sera leur posture de gestion. Inversement, plus ils sont laissés à eux-mêmes, plus ils feront de faux pas. Habituellement, ces erreurs d’apprentissage affectent l’expérience employé et, donc, la fidélisation. Comme l’explique la conseillère en développement organisationnel de BonBoss, Catherine Whitehead : « Ce qui plaît à un ne fait pas toujours le bonheur de l’autre. » Alors, un gestionnaire qui connaît son équipe saura capter ce qui importe à ses membres.

 

Fidéliser, c’est surtout agir relativement aux problèmes: une injustice, un geste de harcèlement, un conflit entre collègues, un gestionnaire méprisant. Par peur de perdre un employé clé, des gestionnaires acceptent l’inacceptable. Voilà la meilleure façon de détruire une culture et de perdre des employés dévoués. Tout abus l’emporte sur les initiatives de fidélisation.

 

 


À propos de ce blogue

Jenny Ouellette est la présidente et cofondatrice de BonBoss, une entreprise spécialisée dans les innovations en management, en culture et en stratégies de recrutement. Diplômée de l’École des relations industrielles de l’Université de Montréal, elle développe diverses innovations pour aider les entreprises à «prospérer humainement». L’approche M.O.R.EMC ,le Culture Book© et le recrutement expérientielMC en sont des exemples. Jenny Ouellette cumule les distinctions depuis 2018: prix Nueva 2018 de Femmes Alpha et prix Leadership 2019 du Business Community 360. Depuis la fondation de sa seconde entreprise BonBoss, Jenny Ouellette agit comme conférencière et formatrice. Elle y partage les saines pratiques des gestions qui caractérisent ceux communément appelés: les bons boss. En 2019 et 2020, elle siège à la Table de dotation et gestion intégrée des talents de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec. Elle est aussi membre du CA du Centre d’hébergement multiservice de Mirabel: un organisme qui a pour mission d’aider à soulager la pauvreté auprès des jeunes adultes en situation d’itinérance.

Jenny Ouellette
Sujets liés

Ressources humaines

Sur le même sujet

Cessez de «snoozeRH»

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

Voici comment mieux communiquer avec vos employés

26/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. «J'ai vu certains changer de job parce que cette problématique n'a pas été bien abordée.»

Blogues similaires

Les «buzzwords» polluent-ils votre marketing?

11/03/2021 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Entre vocabulaire à la mode et langue de bois, il n’y a souvent qu’un pas...

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

NFT, crypto-monnaies et autres licornes

24/05/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. L'histoire se répète, une récession économique est à notre porte.