Nantel: Best Buy, un signal d'alarme pour tous les détaillants

Publié le 31/01/2013 à 18:18, mis à jour le 01/02/2013 à 10:43

Nantel: Best Buy, un signal d'alarme pour tous les détaillants

Publié le 31/01/2013 à 18:18, mis à jour le 01/02/2013 à 10:43


Une sonnette d'alarme pour les détaillants


Mon collègue Sylvain Sénécal, professeur à HEC Montréal et titulaire de la chaire RBC en commerce électronique RBC groupe financier, a bien étudié cette question. Pour lui il devient évident qu’une tendance profonde s’installe chez les consommateurs.


Ceux-ci ont de plus en plus tendance à aller en magasin afin de voir, d’essayer et même de se faire expliquer les produits qu’ils souhaitent acheter pour ensuite les acheter à moindre prix sur le Web. Or, selon plusieurs études, le magasin champion (bien malgré lui) toutes catégories de cette tendance serait, vous l’aurez deviné, Best Buy.


Pas surprenant lorsque l’on sait que les produits électroniques constituent la plus importante catégorie de produits vendus sur le Web et que Best Buy est le plus important détaillant de ce type de produits.


Bref, cette tendance à aller en magasin pour ensuite acheter sur le Web est bel et bien là pour rester et elle fait mal. Certaines entreprises, tel Apple, l’ont bien compris et ont modifié leur réseau de distribution en conséquence. N’espérez pas trop de la rentabilité au pied carré d’une boutique Apple, car elle risque d’être négative. Pour cette entreprise, c’est le total des opérations qui compte.


Pour tout détaillant, ce qui se passe chez Best Buy doit servir de sonnette d’alarme. Quelque soit le commerce de détail, celui-ci perd possiblement des ventes aux dépens du Web. Si ces ventes réapparaissent sur son site alors, il n'y auraitpas de problème.


Mais si cela se passe sur un autre site, là, il y a un problème. Selon le secteur, ce sont désormais entre 6 et 40% des ventes qui ont fuit les magasins traditionnel (4). C’était prévisible en 2000, c’est maintenant réalité. Or, compte tenu de la conjoncture actuelle, aucun détaillant ne peut se permettre de perdre ne serait-ce que 6% de ses ventes.


Les stratégies Web de nos détaillants sont-elle adéquates? Celle de Best Buy, de toute évidence, ne l’était pas.


************************


(1)Jacques Nantel « Le commerce électronique. Comment vendre dans internet : Le réveil est brutal pour bien des détaillants » Les Affaires, Cahier spécial, samedi 11 novembre 2000, p. 4


(2) Basé sur la donnée américaine mais les tendances sont les mêmes au Canada. Le volume de vente sur le Web pour les produits électroniques se chiffraient en 2011 à 49 milliards (source : e-Marketer) alors que le total des ventes étaient de 170 milliards (source : Us Bureau of Census table 999).


(3)Best Buy Co. inc. Annual Report. 3 Mars 2012 et Internet Reatailer mars 2011


(4)eMarketer. Novembre 2012

À propos de ce blogue

Jacques Nantel enseigne à HEC Montréal depuis 1981. Au sein de HEC Montréal, il fut successivement directeur du service de l'enseignement du marketing, titulaire de la Chaire de commerce de détail Omer DeSerres et directeur des programmes. En 2002, il devient le premier titulaire et fondateur de la Chaire en Commerce Électronique RBC Groupe Financier. De 2007 à 2012 il a occupé les fonctions de Secrétaire général de cette institution. Jacques Nantel est membre ou a été membre de plusieurs conseils d'administration d’entreprises et d’organismes dont : Groupe Vidéotron, PLB international, Groupe Renaud-Bray, Groupe Pierre Belvédère, Hotels Germain, BMO Advisory Board on Retirement, de l’OACIQ ainsi que de Centraide du Grand Montréal.

Jacques Nantel

Sur le même sujet

Les tarifs américains feront grimper les prix, prévient le patron de Best Buy

La chaîne de magasins spécialisés a, jusqu'à présent, pu éviter les hausses de prix de la plupart de ses produits.

Une école secondaire de Montréal reçoit une bourse de Best Buy

05/02/2019 | lesaffaires.com

275 candidats ont tenté d’obtenir une partie de la cagnotte tirée des Bourses techno Best Buy pour les écoles.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

C2 Montréal: comment j'ai découvert que je suis une protopiste

23/05/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. L'utopiste se nourrit de chimères. Le protopiste croit que demain sera meilleur, une étape à la fois.

Leaders, savez-vous pourquoi vos employés font la baboune?

21/05/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que certains de leurs besoins vitaux sont insatisfaits chez vous, selon une étude Léger...