Quand le courant ne passe pas...

Publié le 30/09/2019 à 14:00

Quand le courant ne passe pas...

Publié le 30/09/2019 à 14:00

L'idée, c'est de captiver son auditoire... (Photo: Austin Distel/Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Si, dans la vie privée, vous pouvez choisir de communiquer plus ou moins souvent avec les personnes de votre choix, c’est bien différent dans votre vie professionnelle. Même quand des collègues ou des employés paraissent fermés à ce que vous dites, et qu’un autre à le don de compliquer les choses ou utilise un ton autoritaire qui vous agace, vous n’avez pas le choix, vous devez maintenir la communication avec eux, cela fait partie de vos tâches.

On ne parle pas ici, de s’entendre à merveille avec tout le monde, mais de pouvoir communiquer avec tous. Si vous n’arrivez pas à établir un contact avec une personne sur la base du travail, cherchez sur quelle base vous pourriez le faire. Est-ce qu’il pratique un sport ou a un loisir qui vous intéresse également ? Fait-elle du bénévolat pour une cause qui vous tient à cœur ? Avez-vous une connaissance en commun ? A-t-elle des enfants du même âge que les vôtres ?

Vos personnalités peuvent être opposées, mais si vos valeurs se ressemblent, il vous sera possible d’établir une relation avec cette personne.

Cette prise de contact sera facilitée si vous l’abordez d’abord avec des sujets qui la touchent personnellement.

Maintenant, que faire si jamais vous ne connaissez pas vraiment les autres, tous ceux à qui vous devez vous adresser en même temps?

Ne perdez pas de temps à tenter de connaître leur style personnel. Demandez plutôt à la personne qui vous a invité à prendre la parole quelles sont les attentes de votre auditoire. Ce que vous devriez savoir sur les gens à qui vous vous adressez. Ce qu’ils connaissent du sujet que vous allez aborder. Ou encore, le type de réaction auquel vous pouvez vous attendre.

Et si jamais vous vous perdez dans les détails…

Si on vous indique, de façon passablement agressive, que vous vous perdez dans les détails, il vous faut reconnaître que la personne qui es intervenue est bel et bien irritée par vos propos, voire par votre attitude. Admettez que les détails n’ont pas leur place partout. Regardez-vous objectivement, et corrigez immédiatement le tir, afin d’intégrer les détails au bon moment, c’est-à-dire lorsqu’ils éclairent vraiment ce que vous dîtes.

 

À propos de ce blogue

Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale, est aussi auteure de plusieurs livres à succès dont «Le courage de dire». Conférencière et coach réputée, Isabelle Lord est reconnue pour son approche pragmatique et stimulante de la communication de gestion. Chaque billet de ce blogue est un instant de réflexion sur vos communications et une source de conseils éclairés et pertinents en mettre en pratique.

Isabelle Lord

Sur le même sujet

Les Canadiens disent non à la surveillance du télétravail!

Il y a 46 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les milléniaux sont les plus horripilés par cette pratique qui gagne en popularité chez nous, selon une étude...

Leaders, voici les 7 talents vitaux en temps de pandémie!

11/08/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Continuer d'apprendre et de grandir, même quand il n'y a plus de budget formation? C'est possible!

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.