Ne faites pas semblant que vous étiez au courant

Publié le 27/04/2016 à 15:41

Ne faites pas semblant que vous étiez au courant

Publié le 27/04/2016 à 15:41

Comment réagir quand on apprend un changement en même temps que les employés? [photo: shutterstock.com]

Au cours des derniers mois, j’ai croisé dans mes ateliers et dans mes cours plusieurs gestionnaires otages, c’est-à-dire des gestionnaires frustrés et désarmés devant les changements qu’on leur impose – sans les « mettre dans la loop ». Malgré les meilleures intentions, ils sont empêchés de jouer le rôle qui leur revient dans la « cascade d’information » : on leur coupe l’herbe sous le pied en annonçant à tous – employés et gestionnaires – les changements qui s’en viennent, souvent à vitesse grand V. Quelques-uns, pour éviter de perdre la face devant les employés, feignent d’avoir été mis au courant de ce qui s’en venait. Erreur ! À la première question des employés, ils seront complètement déstabilisés. Il faut mieux jouer franc jeu si on veut préserver sa crédibilité, et profiter de l’occasion pour démontrer son leadership.

Boss, t’en penses quoi ?

Les nouvelles de changement sont rarement bien accueillies, mais les gestionnaires aguerris savent qu’elles sont plus acceptables quand on en comprend le pourquoi, le comment et, surtout, quand on en voit les bénéfices pour soi-même. Mais quand les nouvelles arrivent en même temps pour tout le monde, les gestionnaires n’ont pas eu le temps de se préparer : ils n’ont pas encore digéré la nouvelle que déjà les employés se tournent vers eux en quête de sens.

Dans ce contexte, il leur est impossible de donner une réponse inspirante à la question inévitable : « Boss, t’en penses quoi, toi ? » Si vous êtes boss, ne tournez pas autour du pot, mettez votre frustration de côté et dites le plus calmement possible : « J’apprends la nouvelle en même temps que vous. Si vous permettez, je vais aller aux renseignements et je vous reviens ». Soyez conscient de votre non-verbal lorsque vous donnez cette réponse et faites attention au ton que vous utilisez : les employés vous observent et vous lisent.

Répondre aux questions des employés

Avant d’aller chercher l’information, recueillez les questions de vos employés, écoutez leurs inquiétudes. Qu’est-ce qui les menace dans les changements annoncés ? Qu’est-ce que ça va changer dans leur quotidien ? Qu’est-ce qu’ils gagnent ? Qu’est-ce qu’ils perdent ? Soyez attentifs à ce que vous ressentez dans vos équipes, pas seulement à ce qui est verbalisé. Au moment de rencontrer vos patrons, vous ne serez pas en train d’exprimer votre frustration, mais serez en quête d’information pour vous aider à jouer votre rôle de gestionnaire auprès de votre monde, votre rôle de coach.

N’attendez pas d’avoir toutes les réponses

Fréquemment, les gestionnaires reportent le moment de retourner auprès de leurs employés trop longtemps : ils attendent d’avoir la réponse à toutes les questions. C’est souvent impossible. Plus vous attendez, plus le malaise risque de se creuser et plus ce sera difficile de corriger le tir par la suite. Alors, dès que vous avez assez d’information pour donner du sens à la décision, n’hésitez pas à rencontrer vos employés.

Pouvez-vous dire à vos employés que vous n’êtes pas d’accord avec la décision ?

Pour rencontrer vos employés, ce n’est pas un problème si vous n’avez pas les réponses à toutes les questions, par contre, c’est fondamental que vous vous soyez réconcilié avec la décision. Pour vous guider dans cette démarche, je vous invite à lire ou à relire le billet que j’avais publié sur le sujet.

lord-communication.com

Voir le profil LinkedIn de Isabelle Lord Voir le profil de Isabelle Lord

 

 

À propos de ce blogue

Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale, est aussi auteure de plusieurs livres à succès dont «Le courage de dire». Conférencière et coach réputée, Isabelle Lord est reconnue pour son approche pragmatique et stimulante de la communication de gestion. Chaque billet de ce blogue est un instant de réflexion sur vos communications et une source de conseils éclairés et pertinents en mettre en pratique.

Isabelle Lord

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.