Le système de santé sera probablement sauvé, mais peut-être pas votre portefeuille

Publié le 23/03/2020 à 08:30

Le système de santé sera probablement sauvé, mais peut-être pas votre portefeuille

Publié le 23/03/2020 à 08:30

Des gens attendent en file pour rentrer dans un Costco dans l'État de New York.

On est loin de ce scénario avec les mesures annoncées ici. L’impact sur l’économie durera vraisemblablement plus longtemps qu’en Chine, puisque les mesures de préventions sont moins draconiennes. (Photo: Getty Images)

BLOGUE INVITÉ. Dans mon dernier billet, écrit le jeudi matin 12 mars, j’évoquais l’importance d’une quarantaine mondiale rapide afin de minimiser l’impact économique de la COVID-19 et maximiser la probabilité d’un rebond rapide des marchés.

Ce même jeudi 12 mars, des annonces importantes ont été faites partout en Amérique du Nord et dans le monde afin de limiter les déplacements de la population. Ces mesures se sont amplifiées et multipliées depuis.

On constate tous une baisse marquée des rassemblements et de l’activité économique. Mais regardez autour de vous. 10 jours plus tard, il y a encore beaucoup de personnes qui travaillent dans des secteurs non-essentiels, encore des magasins d’ouverts, des centaines de personnes qui attendent longtemps avant de rentrer dans un Costco. On est loin de la quarantaine forcée imposée en Chine.

Pour que ce marché baissier soit le plus court de l’histoire, il aurait fallu des actions décisives et concertées des gouvernements partout dans le monde. Ce ne fut pas le cas, du moins pas assez.

Le Québec est un très bel exemple. Depuis le 12 mars, le gouvernement Legault a annoncé une multitude de mesures dont l’objectif ne peut être plus clair : faire en sorte de que le système de santé puisse traiter un maximum de personnes atteintes. C’est très bien, car sans ces mesures le système de santé aurait été rapidement débordé et la situation aurait dégénéré comme en Italie ou bientôt aux États-Unis. Le gouvernement du Québec a agi plus rapidement que la majorité de ses pairs en Amérique du Nord.

Le hic, et il est important, ces mesures vont ralentir la propagation et aplatir la courbe de nouveaux cas, mais la propagation va se poursuivre et ne sera probablement pas abruptement freinée comme en Chine. Là-bas, les mesures plus draconiennes semblent avoir porté fruit. Les cas sont en fortes baisses et l’économie repart tranquillement. Pour combien de temps? Difficile à prévoir.

On est loin de ce scénario avec les mesures annoncées ici. L’impact sur l’économie durera vraisemblablement plus longtemps qu’en Chine se traduisant par un impact plus important sur les entreprises et leur santé financière.

Dans ce contexte, si la population participe adéquatement, certains gouvernements vont probablement réussir à sauver le système de santé, et par conséquent plusieurs vies. Toutefois, les gouvernements (et la population) ont manqué leur chance de freiner la propagation et de minimiser l’impact économique.

Certains pensent que la population n’était pas prête à de plus grands sacrifices. C’est possible. Mais devant la perspective d’un isolement imparfait de plusieurs mois avec un impact économique sans précédent ou quelques semaines de confinement combinées à une chute importante de l’activité économique. Le choix me paraissait évident. Le plus court marché baissier de l’histoire ne sera donc peut-être pas celui-ci.

Comme toujours, il est difficile de prévoir l’impact futur de cette crise sur les marchés. La baisse des marchés est déjà importante et la propagation accélérée du virus à l’échelle mondiale au cours des 5 à 7 prochaines semaines est théoriquement déjà incorporée dans les marchés. Toutefois, puisque les mesures annoncées n’ont pas été assez draconiennes, il est aussi possible que la crise dure plus longtemps et que l’impact sur votre portefeuille soit encore plus important.

N’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue. Suivez-nous aussi sur Facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.