La fin d’année approche, pensez à votre CELI

Publié le 14/12/2023 à 10:18

La fin d’année approche, pensez à votre CELI

Publié le 14/12/2023 à 10:18

(Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. La fin d’année est un moment propice pour réfléchir à la gestion de son CELI. Tout d’abord, il est bon de savoir que les droits de cotisation annuelle au CELI vont augmenter à 7000$ l’an prochain. Ainsi, à partir de janvier 2024, un résident canadien qui avait 18 ans ou plus en 2009 et qui n’a jamais utilisé son CELI aura maintenant des droits de cotisation de 95000$.

Si vous avez de l’argent de placé dans un compte non enregistré (compte bancaire, compte de placement, compte à intérêt élevé) et que vous ne profitez pas au maximum de vos droits de cotisation CELI, votre portefeuille n’est probablement pas fiscalement optimisé.

Même si vous ne payez pas d’impôt, vous avez généralement intérêt à investir dans votre CELI, plutôt que dans un compte non enregistré, car le rendement de votre CELI augmentera la valeur de vos actifs pouvant être investis libres d’impôt dans le futur (en supposant un rendement positif, évidemment).

Si votre CELI est géré par une firme dont les frais de gestion sont élevés ou si vous souhaitez transférer votre CELI vers une autre institution, la fin d’année peut être un moment propice pour réévaluer votre situation. Malheureusement, plusieurs institutions financières facturent des frais de transfert lorsqu’un investisseur souhaite transférer ses placements vers une autre institution financière. Ces frais varient souvent de 25$ à 150$ par compte, plus taxes.

Pour le CELI, il est possible d’éviter ces frais de transferts en fin d’année, simplement en retirant vos placements avant la fin de l’année et en les réinvestissant au début de la nouvelle année. Il n’y a généralement pas de frais pour un simple retrait (plutôt qu’un transfert) et la totalité du montant retiré redeviendra disponible comme nouvelle cotisation dès le 1er janvier. Ainsi, en vous assurant de retirer l’argent de votre CELI dans votre compte bancaire avant le 31 décembre, vous pourrez faire une contribution du même montant dès le 1er janvier, en plus du 7000$ en nouveau droit de cotisation.

Cette approche peut permettre de faire un transfert plus rapide et sans frais. Il faut toutefois être conscient que votre argent ne sera pas investi pendant cette période de transition qui pourra être de quelques jours ouvrables. Si votre compte CELI est investi dans des actifs très peu risqués (comme un comme à intérêt élevé), la variation des marchés n’aura pas d’impact significatif. Toutefois, si votre compte est investi dans un profil équilibré ou croissance et que les marchés augmentent substantiellement durant cette période de transition, vous pourriez être désavantagé. À l’inverse, si les marchés baissent, vous en sortirez gagnant. L’idée ici est d’évaluer si un retrait et un réinvestissement sont plus avantageux que de payer les frais de transfert. Dans certains cas, les délais de transferts peuvent aussi être de plusieurs semaines et l’idée d’un retrait avant la fin d’année peut alors être plus avantageuse.

Enfin, le CELI, comme tous les types de compte, peut bénéficier d’être investi dans des fonds négociés en bourse (FNB) à faible coût afin de maximiser votre rendement plutôt que de payer des frais élevés avec d’autres solutions de placement qui investissent dans des actifs similaires. Les frais de gestion des FNB d’un portefeuille bien diversifié peuvent facilement être inférieurs à 0.25%, auxquels peuvent s’ajouter d’autres frais comme les frais de transaction et/ou les frais d’un gestionnaire de portefeuille pour s’occuper de la gestion et vous donner des conseils, le cas échéant.

Bonne réflexion de fin d'année!

N’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue. Suivez-nous aussi sur Facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Sur le même sujet

Télétravail à l’étranger: attention aux conséquences fiscales

Édition du 10 Avril 2024 | Charles Poulin

IL ÉTAIT UNE FOIS... VOS FINANCES. Attention aux conséquences fiscales qui découlent du télétravail à l'étranger.

Le CELI de Jean-Simon Carrier: penser à la maison

Édition du 20 Mars 2024 | Jean Décary

PLEINS FEUX SUR MON CELI. Ce comptable dans la vingtaine était ravi de son retour dans sa région natale.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.