FNB d'obligations: durée, rendement, coupon... comment s'y retrouver?

Publié le 27/06/2014 à 07:53

FNB d'obligations: durée, rendement, coupon... comment s'y retrouver?

Publié le 27/06/2014 à 07:53

BLOGUE. Le feuillet d’information d’un fonds négocié en bourse (FNB) d’obligations comporte plusieurs mesures de rendements et d’échéances différentes. Lesquels doit-on prioriser? Voici une explication des différents termes utilisés et quelques conseils.

Rendement de distribution : Correspond généralement à la plus récente distribution qui est annualisée selon la fréquence de distribution. Il est utile pour prévoir les flux monétaires de son portefeuille, mais c’est une mesure qui peut être assez volatile si les distributions changent d’un mois à l’autre et ce rendement n’est toujours représentatif du portefeuille sous-jacent. Tout comme une action qui verse un dividende élevé ne veut pas dire que la compagnie est nécessairement en bonne santé financière, une distribution élevée pour un FNB n’indique pas toujours que le rendement espéré est aussi élevé que le rendement de distribution.

Rendement à l’échéance (ou rendement moyen pondéré à l’échéance) : c’est le rendement le plus représentatif d’un FNB d’obligations. Il tient compte à la fois de l’intérêt versé (coupon) et du gain ou de la perte en capital à l’échéance de chacune des obligations. Sachant qu’il est difficile de prévoir les variations de taux d’intérêt, le rendement à l’échéance est le meilleur indicateur du rendement espéré duquel on doit soustraire le ratio de frais de gestion (RFG) du FNB. Ainsi, un FNB ayant un rendement à l’échéance de 2,5 % avec un RFG de 0,25 % devrait générer un rendement net (avant impôts) de 2,25 % par année, dans un environnement stable, c’est-à-dire où les taux d’intérêts de chacun des émetteurs ne changent pas.

Échéance moyenne pondérée : Le nombre moyen d’années que le capital des obligations demeure impayé. La durée (voir ci-dessous) est une donnée plus utile.

Coupon moyen pondéré : Corresponds au taux d’intérêt du coupon payé par chacune des obligations du FNB. Il ne tient pas compte de la valeur courante de l’obligation. Un investisseur est imposé sur le montant du coupon versé, et non du rendement à l’échéance. Donc attention! Si le coupon moyen est beaucoup plus élevé que le rendement à l’échéance, ça indique que plusieurs obligations se transigent à prime, que les distributions sont possiblement plus élevées que le rendement espéré et que le rendement après impôt de ce FNB peut être nettement inférieur au rendement à l’échéance, voir négatif dans certains cas. Voir ce billet pour un exemple de calcul.

Durée moyenne pondérée : Ce chiffre mesure la sensibilité du FNB aux fluctuations de taux d’intérêt et estime le temps requis pour récupérer son capital initial. Puisque le prix des obligations évolue généralement dans le sens inverse des taux d’intérêt, plus la durée est élevée, plus le rendement du FNB sera négativement affecté par une hausse de taux. L’inverse est aussi vrai. Une règle du pouce assez simple permet de calculer cette sensibilité. En multipliant la durée moyenne pondérée par la variation de taux d’intérêt anticipée, on obtient un bon estimé de l’impact sur la valeur d’une obligation. Ainsi, une hausse/baisse de taux de 1 % pour un FNB ayant une durée de 7 ans fera varier sa valeur d’environ 7 %.

À retenir

Dans un environnement stable, le rendement moyen pondéré à l’échéance est le meilleur indicateur du rendement espéré d’un FNB. La durée est le meilleur indicateur de la sensibilité d’un FNB aux variations de taux d’intérêt. Pour les comptes non enregistrés, la différence entre le coupon moyen pondéré et le rendement moyen pondéré à l’échéance est un bon indicateur de l’efficacité fiscal d’un FNB d’obligations ; plus cet écart est élevé, plus le rendement après impôt sera réduit.

Invitation

Pour obtenir votre portefeuille personnalisé de FNB, je vous invite à compléter votre Analyse gratuite. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et facebook

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), une entreprise dynamique et innovatrice qui offre la première solution de conseils en placements en ligne indépendante, personnalisée et à faible coût. Une approche systématique à long terme combinée à l’utilisation de fonds négociés en bourse (FNB) permet d’offrir des portefeuilles adaptés tant pour les besoins des investisseurs autonomes que pour les investisseurs recherchant une gestion de portefeuille clés en main. « Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. 

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Le vent tourne-t-il en Bourse?

BLOGUE. Un seizième record pour le S&P 500 cette année suscite encore la méfiance.