FNB : La TD de retour bientôt

Publié le 06/11/2015 à 11:24

FNB : La TD de retour bientôt

Publié le 06/11/2015 à 11:24

Selon un article du Globe and Mail, tout indique que la Banque TD sera bientôt de retour dans l’industrie des fonds négociés en Bourse (FNB) en lançant une gamme de FNB à la fois passifs et actifs. La TD s’était retirée de l’industrie des FNB en 2006 après une expérience infructueuse.

Ce retour de la TD n’est pas surprenant compte tenu du succès des FNB lancés en 2009 par BMO qui ont accumulé plus 23G$ d’actifs depuis et de l’arrivée de RBC peu après.

Le grand avantage des grandes banques est leur réseau de distribution. Soit une capacité exceptionnelle de vendre leurs produits par différents intermédiaires. Devant l’engouement sans cesse grandissant des FNB, la TD doit vouloir répondre à la demande avec ses propres produits.

Ma plus grande préoccupation sera le lancement d’une nième gamme de FNB. L’offre actuelle de FNB au Canada étant déjà passablement étoffée, l’arrivée d’un nouveau joueur de cette envergure va rendre le choix des FNB encore plus difficile pour les investisseurs, les conseillers et les gestionnaires de portefeuilles.

Comme je l’ai mentionné récemment lors d’un forum de discussion sur l’avenir de la finance personnelle organisée par FinFusion Mtl, l’industrie des FNB est rapidement en train de reproduire le modèle de multiplication des fonds tant prisés par les fournisseurs de fonds communs de placement. Cette approche consiste à multiplier le nombre de fonds et les stratégies de placements ce qui a comme conséquence de rendre l’analyse des opportunités de placement plus difficile pour l’investisseur moyen.

Cette multiplication des fonds est une bonne façon d’aider un intermédiaire à justifier des frais de gestion plus élevés et des transactions plus fréquentes. Mais à long terme, ce n’est pas dans l’intérêt des investisseurs et ça explique, en partie, pourquoi plusieurs investisseurs ont des rendements décevants à long terme, lorsque comparé aux grands indices de marchés.

En apparence, la gestion d’un portefeuille de FNB n’est pas complexe. Mais devant la multitude de produits disponibles, l’impact d’un portefeuille de FNB qui n’est pas adapté à son profil d’investisseur, qui ne tient pas compte de la fiscalité, de la structure d’un FNB, des frais de transactions directs et indirects et de plusieurs autres facteurs, est généralement beaucoup plus important que le coût d’obtenir des conseils professionnels. Les conseils doivent toutefois être personnalisés, offerts à un coût raisonnable et ne pas être limités aux FNB d’un seul fournisseur.

N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions sur les FNB, l'impact des frais de gestion à long terme, ou si vous aimeriez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue.

À propos de ce blogue

« Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. Suivez-nous aussi sur Twitter et facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Sur le même sujet

FNB: une bonne idée qui est allée trop loin?

BLOGUE INVITÉ. Cette innovation financière pourrait constituer une source d'opportunités pour les investisseurs valeur.

2018: une autre année difficile pour les fonds actifs

10/05/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Les fonds actifs sous-performent. L'histoire se répète.

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.