À quand un FNB d’actions américaines à moyenne capitalisation?

Publié le 21/03/2014 à 17:10

À quand un FNB d’actions américaines à moyenne capitalisation?

Publié le 21/03/2014 à 17:10

BLOGUE. Avec plus de 12 FNB au Canada investissant dans les titres américains de grandes capitalisations, quelques FNB à dividendes élevés et un pour les titres de petites capitalisations, il n’y en a encore aucun pour le segment des titres à moyenne capitalisation aux États-Unis. Pourtant c’est un segment du marché particulièrement intéressant qui représente des entreprises dont la valeur combinée est proche de 3 000 milliards de $, soit plus que l’ensemble du marché canadien!

Ce segment comprend entre autres une plus grande uniformité dans la taille des entreprises que dans le segment des titres à grandes capitalisations. C’est tout à fait normal, car généralement le nombre d’entreprises en opération est inversement proportionnel à la taille de celles-ci. Ainsi, il devrait y avoir plus de compagnie avec une valeur boursière entre 2 G$ et 10 G$ que de Apple, Exxon, Google ou autre mégacap.

Puisque la plupart des FNB suivent des indices dont le poids des titres est établi selon leur capitalisation boursière, comme c’est le cas pour la plupart des indices les plus connus tels que le S&P500 ou le S&P/TSX, la taille relative des titres d’un segment a un impact important sur la composition d’un FNB.

Ainsi, les 10 plus importantes positions du Vanguard Mid-Cap ETF (VO) représentent 6,3% du portefeuille alors qu’elles représentent 17,5% du S%P 500. Cette meilleure diversification explique certainement, au moins en partie, pourquoi le segment des titres à moyenne capitalisation a généré des rendements annuels supérieurs à celui des grandes capitalisations de plus de 2 % par année au cours des 10 dernières années.

Bien que le segment des titres à moyenne capitalisation pourrait suggérer un niveau de risque nettement plus élevé que celui des grandes capitalisations, il est bon de se rappeler que la capitalisation médiane de ce segment aux États-Unis est 3x plus élevés celle de l’indice S&P/TSX Capped Composite Index qui correspond aux 241 plus importantes compagnies au Canada et que leur capitalisation moyenne est presque la même. Bref, ce ne sont pas de petites compagnies!

Puisque Vanguard (VO) et iShares (IJH) offrent déjà ces FNB aux États-Unis, il devrait être assez simple d’offrir cette même exposition au Canada. Toutefois, il est généralement préférable pour un FNB canadien d’investir directement dans les titres sous-jacents, plutôt que de détenir des parts d’un FNB négocié aux États-Unis (comme le font actuellement la majorité des FNB investissant à l’extérieur du Canada de Vanguard et de iShares). Je ne serais donc pas surpris que BMO soit le premier fournisseur à offrir un tel FNB qui soit le mieux adapté aux besoins des investisseurs canadiens. À voir…

Invitation

Pour obtenir votre portefeuille personnalisé de FNB, je vous invite à compléter votre Analyse gratuite. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et facebook

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), une entreprise dynamique et innovatrice qui offre la première solution de conseils en placements en ligne indépendante, personnalisée et à faible coût. Une approche systématique à long terme combinée à l’utilisation de fonds négociés en bourse (FNB) permet d’offrir des portefeuilles adaptés tant pour les besoins des investisseurs autonomes que pour les investisseurs recherchant une gestion de portefeuille clés en main. « Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. 

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Blogues similaires

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.