L'intelligence artificielle dans nos maisons, mais pas dans nos entreprises...

Publié le 12/04/2021 à 07:00

L'intelligence artificielle dans nos maisons, mais pas dans nos entreprises...

Publié le 12/04/2021 à 07:00

Un téléphone mobile surmonté d'une tête d'intelligence artificielle.

Il y a beaucoup plus d’algorithmes d’IA dans nos téléphones mobiles qu’on en retrouve en général dans nos entreprises au Québec. (Photo: 123RF)

Voici le premier blogue de Hugues Foltz, copropriétaire et vice-président exécutif chez Vooban. Dans ce blogue, il souhaite informer et sensibiliser les gens d'affaires sur toute la puissance de l'IA et son omniprésence dans le monde des affaires d'aujourd'hui. Il mettra également en perspective le potentiel de l'IA dans beaucoup de modèle d'affaires et montrera comment celle-ci remplacera de nombreux emplois, ou les transformera drastiquement, dans un proche avenir.

 

BLOGUE INVITÉ. Depuis quelques années, l’intelligence artificielle (IA) produit un «buzz» immense tant dans le monde scientifique que dans celui des affaires. Mais au-delà des innombrables promesses de bouleversement de nos modèles d’affaires, est-ce que l’IA commence vraiment à s’implanter dans nos entreprises? Comment se retrouver devant cette technologie trop souvent présentée de façon opaque? Est-ce que tous les changements annoncés surviendront vraiment?

J’en conviens, les technologies évoluent tellement vite qu’il est parfois difficile de suivre le rythme. Le problème est que, de façon très subtile pour monsieur et madame Tout-le-Monde, les technologies entrent dans nos maisons et s’imposent dans nos habitudes de vie et dans notre quotidien. Le commerce en ligne est probablement l’exemple le plus frappant de ce changement hyper rapide. Vous me direz que ce n’est pas l’IA qui engendre cette montée en puissance du commerce en ligne. En fait, oui et non. Oui, les plateformes comme Amazon et Shopify pourraient exister sans l’IA. Par contre, si votre expérience d’achat est aussi personnalisée et que ces grands joueurs semblent connaître vos habitudes mieux que vous-même, c’est uniquement dû à des algorithmes d’IA très puissants.

Quand je dis que tout va vite, prenez l’exemple de mon père, qui était gestionnaire dans le système de santé au Québec. À la fin de sa carrière, il avait à sa disposition trois secrétaires pour transcrire ses lettres manuscrites, prendre ses courriels et gérer son agenda Outlook... Mon père a heureusement pris sa retraite il y a 10 ans. Il était le parfait exemple de résistance au changement face à l’arrivée des nouvelles technologies, mais combien de gestionnaires et dirigeants comme lui sont encore présents dans nos organisations et dans vos entreprises?

Si je vous raconte cette anecdote, c’est parce qu’il y a 10 ans, il me posait exactement la même question qui m’est très souvent posée aujourd’hui encore par des dirigeants et gestionnaires d’entreprise: «Est-ce que ça va vraiment changer tant que ça?» Ma réponse, plutôt abrasive, est très claire: ça a déjà changé, et la preuve se trouve dans votre poche. Il y a beaucoup plus d’algorithmes d’IA dans nos téléphones mobiles qu’on en retrouve en général dans nos entreprises au Québec.

La question pour moi n’est donc pas de savoir si ça va changer, mais plutôt de comprendre pourquoi nous résistons autant et ne suivons pas le rythme du changement qui est déjà en route. Comprenez-moi bien: mon père ne me posait pas cette question pour justifier son manque d’intérêt pour les technologies, mais bien parce que pour lui, rien ne pouvait remplacer ses employés, surtout pas une machine!

Je ne veux surtout pas paraître trop négatif, ici... L’IA commence progressivement à entrer dans nos entreprises. Toutefois, pour accélérer le mouvement et peut-être pour y voir tout le potentiel, il faut selon moi arrêter de considérer l’IA comme une technologie futuriste à utiliser uniquement si on est très avancé technologiquement. En 2021, l’IA doit être vue comme une technologie puissante, oui, mais une technologie comme les autres.

Lorsqu’utilisée pour régler le bon problème ou optimiser le bon processus, l’IA devient ni plus ni moins un outil supplémentaire dans la transformation numérique de votre entreprise. Petit bémol: oui, il faut des données pour «nourrir» l’IA, mais ne voyez pas cela comme une barrière insurmontable. Plus important encore, il ne faut pas voir un projet d’IA comme un projet de recherche à haut risque et encore moins comme un projet de recherche fondamentale.

Les plus grands experts du domaine s’entendent pour dire qu’avec la puissance et la maturité des algorithmes disponibles aujourd’hui, nos entreprises en ont pour au moins 10 ans avant d’en avoir exploité et déployé les possibilités. En 2021, on fait de l’IA appliquée et les risques technologiques sont, bien sûr, tout à fait gérables par des experts du domaine!

Alors OUI, nos modèles d’affaires sont et seront fortement transformés. Les nouvelles technologies et l’IA auront un grand rôle à jouer dans tous ces changements. Ajoutez à cela la pandémie, qui vient elle aussi de changer drastiquement nos vies et nos comportements. On peut sans se tromper affirmer que notre monde est en plein bouleversement et que ce ne sera plus jamais comme avant.

Chaque semaine, je parle avec des entrepreneurs qui me disent ne pas être en mesure de répondre à la demande, soit par manque de main-d’œuvre, soit parce que la productivité de leurs installations ne le leur permet pas. Selon moi, l’enjeu principal est que beaucoup de ces entreprises ne voient qu’une seule solution pour générer de la croissance: embaucher plus de monde. Mais comme il n’y a pas de main-d’œuvre disponible dans beaucoup de domaines, on est rapidement de retour à la case départ… Ma recommandation pour ces entreprises est simple: décrochez la gigantesque affiche qui dit «Nous embauchons» et remplacez-la par «Nous innovons». Et faites-le maintenant!

 

À propos de ce blogue

Avec le blogue L'intelligence artificielle, au-delà du «Buzzword», Hugues Foltz souhaite informer et sensibiliser les gens d'affaires sur toute la puissance de l'IA et son omniprésence dans le monde des affaires d'aujourd'hui. Il mettra également en perspective le potentiel de l'IA dans beaucoup de modèle d'affaires et montrera comment celle-ci remplacera de nombreux emplois, ou les transformera drastiquement, dans un proche avenir.

Hugues Foltz

Sur le même sujet

L'intelligence artificielle au service des banques

Le secteur des services financiers doit trouver le juste équilibre entre intelligence artificielle et contact humain.

L'IA, une terrible menace pour Couche-Tard?

16/11/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est que les récentes avancées de l'intelligence artificielle mettent en péril son modèle d'affaires...