L'incivilité au travail n'a pas pris de vacances

Publié le 12/09/2023 à 08:20

L'incivilité au travail n'a pas pris de vacances

Publié le 12/09/2023 à 08:20

«Je vous préviens: l’incivilité pourrait vous coûter votre entreprise.» (Photo: 123RF)

EXPERTE INVITÉE. Avez-vous déjà hésité à intervenir pour que cessent les comportements désagréables de votre meilleur vendeur de peur qu’il ne vous quitte? Avez-vous laissé passer des écarts de conduite, toléré des comportements déplaisants ou passé droit à des remarques assassines?

Ces preuves d’incivilité gangrènent votre organisation, et elles sont loin d’avoir pris des vacances.

Moi si, je vous rassure! Et j’en ai profité pour visionner quelques titres de conférences et présentations chouchous parmi mon réseau. On m’avait d’ailleurs recommandé le TED Talk de la professeure à la Georgetown University’s McDonough School of Business Christine Porath sur les bénéfices d’agir avec civilité. Mon coup de cœur de l’été! C’est à mon tour de vous le recommander fortement. Notez que la vidéo est en anglais, mais vous pouvez lire la transcription ou activer les sous-titres en français.

Professeure, chercheure, conférencière et auteure de plusieurs livres, Christine Porath explique clairement dans cette présentation d’une quinzaine de minutes ce qu’est l’incivilité et les ravages qu’elle cause en milieu de travail, résultats de recherche à l’appui. L’experte concentre d’ailleurs ses recherches sur les effets de l’incivilité sur les gens.

Je vous préviens: l’incivilité pourrait vous coûter votre entreprise. Cette affirmation peut paraître forte, mais elle est vraie. L’incivilité coûte cher à une organisation.

L’époque de tolérance est révolue, et il est maintenant temps d’agir.

 

Inciviliquoi?

Si le terme ne vous est pas familier, sachez que l’incivilité est ni plus ni moins que le mépris, l’impolitesse ou le manque de respect.

L’incivilité couvre toute une gamme de comportements différents allant de la moquerie à la taquinerie méchante, en passant par les blagues de mauvais goût et l’envoi de textos en réunions.

Retenez que ce qui peut vous paraître anodin peut être considéré incivil par votre voisin ou par la société en général.

 

Quels sont les effets de l’incivilité?

L’incivilité entraîne des conséquences dévastatrices sur la motivation des troupes, de même que sur la performance et la productivité au travail, selon les résultats d’une étude que Christine Porath relate dans sa conférence.

En présence d’incivilité, une étude du professeure Porath révèle que:

• 66% des gens réduisent leurs efforts

• 80% perdent du temps à se soucier de ce qui s’est passé - ça fait beaucoup de temps à discuter ou ruminer plutôt qu’à travailler

• 12% quittent leur emploi!

 

Et si je ne suis que témoin?

Étonnamment, toujours selon les études de Christine Porath, être témoin ne produit pas moins d’effets que si l’on est la personne qui subit l’incivilité.

Voir ou entendre un collègue se faire rabaisser ou insulter nous affecte tout autant, minant aussi notre performance et notre motivation.

J’aime beaucoup l’image qu’elle utilise: l’incivilité est un virus.

Je suis d’accord, car l’incivilité est contagieuse et nous en devenons porteurs rien qu’en étant proches. Elle se propage lorsqu’elle est tolérée et que personne n’agit en sa présence. Elle fait des ravages rien qu’en la voyant ou en la lisant.

 

Être gentil, c’est payant

Des études sur le sujet l’ont démontré: être gentil permet aux gens de progresser et à toute organisation de demeurer performante et en santé. Agir de manière civile est rassembleur et motivant. Non seulement vous avez de meilleures chances d’avoir une équipe performante, mais vous veillez à maintenir un climat de travail sain et respectueux. Finalement, tout le monde y gagne.

Investissez dans le bien-être de votre organisation et allez visionner les capsules de la professeure Christine Porath sur la civilité. Ou mieux, faites-en un visionnement d’équipe, maïs soufflé en prime!

À propos de ce blogue

Inspiré de l’actualité ou encore pour partager meilleures pratiques et réflexions en la matière, le blogue Bienveillance au boulot traitera de sujets liés au climat et aux relations en milieu de travail. Je souhaite aborder le sujet sous l’angle de la prévention, de la stratégie d’entreprise, des ressources humaines ou des implications juridiques selon le contenu. J’envisage aussi une collaboration pour certains articles et répondre de temps en temps à la question d’un lecteur.

Geneviève Desmarais

Sur le même sujet

Attention avec la révolution des «Top Guns»

EXPERT. Ne rêvons pas en couleur. Rappelons-nous que la classe managériale n’a pas toutes les réponses à nos problèmes

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour le 21/05/2024 | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»