Quels sont les impacts de nos «petits mensonges»

Publié le 13/02/2016 à 09:23

Quels sont les impacts de nos «petits mensonges»

Publié le 13/02/2016 à 09:23

«Je ne mens pas» disait une ancienne collègue, «j’arrange la vérité pour conserver de bonnes relations.»

On dit qu’il n’y a pas de petits vols, qu’il n’y a que des vols de petites choses…. Dans quelle mesure pouvons-nous reprendre l’analogie pour parler de nos «petits mensonges blancs ?»

Cette semaine, l’article de Sylvaine Pasqual  a attiré mon attention avec son titre « Les remèdes relationnels du Dr. House » 

Découvrez mes billets précédents

Suivez-moi sur Facebook et Twitter 

Même si la fréquence de vos «petits mensonges» est minime et que les conséquences à court terme de votre façon originale d’interpréter la vérité n’a que peu d’impact sur le résultat final d’un projet ou d’un mandat, l’auteure Sylvaine Pasqual évoque les impacts de nos mensonges sur la qualité de nos relations.

Il est faux de penser que ces mensonges passent inaperçus au boulot et à la maison. Il y a nécessairement un manque de cohérence qui s’installe. Dans une relation, lorsqu’un des partenaires perçoit cette incohérence, il y a effritement de la relation de confiance. Qui dit manque de confiance, dit démobilisation ou désintéressement….

Nos petits mensonges ainsi accumulés peuvent avoir un impact plus important que nous l’imaginons à moyen et à long termes, par exemple, au moment d’inventer une histoire pour ne pas blesser quelqu’un ou pour ne pas lui dire non.

Au niveau individuel, quels sont les impacts de nos « petits mensonges » ? Alors que l’on ment souvent pour nous éviter une situation encore plus embarrassante, il est essentiel de se poser la question : à qui mentir ainsi fait le plus de tort ?

C’est évidemment à nous-mêmes.                

Je vous invite à réfléchir aux réels bénéfices et aux impacts de votre mode de fonctionnement, si vous avez tendance à « arranger la vérité », en exagérant ou en déformant les faits pour vous rendre plus populaire ou plus divertissant.

On risque ainsi de s’enliser dans une chimère entrainant un manque d’authenticité d’abord envers nous-même. Notre incapacité à énoncer la vérité entraine souvent, très subtilement, une perte d’énergie. C’est comme la goutte d’eau qui coule du robinet et qui peut remplir un gros seau d’eau après quelques jours…. Imaginez des semaines, des mois, des années ! Les impacts sur nous et sur la qualité de nos relations sont réels, mêmes s’ils sont subtils et parfois latents.

Qu’en pensez-vous?

 

 

 

À propos de ce blogue

Vous faites face à des défis complexes ? Geneviève Desautels dévoile ici des cas réels auxquels des dirigeants ont été exposés. Et puisqu’il y a toujours une solution, la saine distance et l’expertise de la consultante, coach certifiée, présidente de Amplio Stratégies et Univers interactif, éclaireront votre prise de décision.

Geneviève Desautels

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

La demande diminue? Ne baissez pas vos prix!

01/06/2020 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Accepter de servir vos clients à perte n'est jamais une stratégie gagnante à long terme.

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.