Titres à surveiller: Sears Canada, Colabor et CGI

Publié le 17/06/2013 à 09:10, mis à jour le 17/06/2013 à 09:15

Titres à surveiller: Sears Canada, Colabor et CGI

Publié le 17/06/2013 à 09:10, mis à jour le 17/06/2013 à 09:15

Photo:Bloomberg

Que faire avec les titres de Sears Canada, Colabor et CGI? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Sears Canada (SCC, 10,76$): un dividende spécial dans les cartons?

Desjardins Marchés des capitaux renouvelle une recommandation « conserver » (spéculatif) et hausse sa cible sur le titre.

La société annonce une entente avec le propriétaire des centres commerciaux de Yorkdale et Mississauga pour le rachat de deux baux de location au prix de 191 M$ CAN.

Keith Howlett souligne qu’une option est aussi intervenue pour le rachat de bail d’un troisième Sears, à Scarborough, pour 51 M$.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

Il note que l’entreprise avait déjà fait quatre opérations du genre en 2012, mais ne s’attend pas à plusieurs autres, son infrastructure étant construite pour supporter les revenus de son réseau actuel.

L’analyste estime que Sears Canada a amplement de liquidités pour financer son plan de relance et croit qu’un dividende spécial de 1$ par action devrait être annoncé plus tard cette année.

Il estime que l’entreprise a de faibles résultats financiers, mais détient de solides éléments d’actif. Elle exploite 104 établissements loués et 14 en propre.

La cible est haussée de 10$ à 11$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Une série de bulles met-elle le marché en danger?

BLOGUE. Les exemples de spéculation se multiplient, mais la peur de bulles est, espérons-le, saine.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?