Titres à surveiller: Le Château, Cott et GLV

Publié le 11/06/2012 à 09:23

Titres à surveiller: Le Château, Cott et GLV

Publié le 11/06/2012 à 09:23

Que faire avec les titres de Le Château, Cott et GLV? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Le Château (CTU.A, 1,47$) : ça va mal

Partenaires Versant fait passer sa recommandation de « neutre » à « vendre ».

Au premier trimestre, le détaillant rapporte une perte de 0,26$ par action, alors que la maison attendait une perte de 0,14$ et qu’elle avait perdu 0,12$ l’an dernier.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

Neil Linsdell note que les revenus sont en baisse de 11,1 % sur l’an dernier et que la marge BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôt et amortissement) est à -5,5% comparativement à +1,6% l’an dernier.

Il ajoute qu’en un an les stocks ont grimpé considérablement, passant de 97M$ à 127M$. À son avis, de deux choses l’une : soit les revenus grimperont significativement dans les prochains mois (ce qu’il juge peu probable), soit les promotions augmenteront significativement et les marges s’éroderont davantage (ce qu’il juge probable).

L’analyste souligne en outre que la dette de l’entreprise va croissante et que plus de magasins seront fermés dans les prochains mois.

Il s’attend à une perte par action de 0,52$ pour l’exercice 2013 (janvier) et à une perte de 0,14$ pour 2014.

La cible est à 0,50$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Le marché baissier envoie des recrues dans les mains d'acquéreurs

BLOGUE. La dépréciation de dentalcorp et de Converge Technology attire des offres. D'autres pourraient suivre.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?