Titres à surveiller: Banque Royale, Adriana et Couche-Tard

Publié le 22/06/2012 à 08:44

Titres à surveiller: Banque Royale, Adriana et Couche-Tard

Publié le 22/06/2012 à 08:44

Que faire avec les titres de la Banque Royale, d’Adriana et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Banque Royale (RY, 51,33$) : Moody’s décote

Banque Scotia renouvelle une recommandation « surperformance de secteur ».

L’agence de notation Moody’s annonce la décote de 15 banques et firmes d’investissement. La note de crédit de la Royale est abaissée de deux crans et passe de Aa1 à Aa3.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

Kevin Choquette note que l’institution est maintenant celle qui a la plus faible cote de crédit au pays. Elle demeure cependant la seule qui ait des activités sur les marchés des capitaux d’une envergure mondiale (de même que HSBC).

L’analyste voit l’annonce comme moyennement négative. Il précise qu’elle est mitigée par le fait que Standard & Poor’s maintient de son côté sa cote de crédit. Il ajoute que la décote des 14 autres institutions ayant des activités de marchés des capitaux d’envergure mondiale fait que l’écart de notation entre la plupart demeure relativement stable. L’impact sur les coûts de financement devrait en conséquence être minimal.

La prévision de bénéfice 2012 est à 4,90$ par action, celle 2013 à 5,30$.

La cible est à 68$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?