Titres à surveiller: Banque Laurentienne, Dorel et Maple Leaf

Publié le 31/01/2011 à 09:14, mis à jour le 31/01/2011 à 09:21

Titres à surveiller: Banque Laurentienne, Dorel et Maple Leaf

Publié le 31/01/2011 à 09:14, mis à jour le 31/01/2011 à 09:21

Photo : Bloomberg

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, Dorel et Maple Leaf? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Banque Laurentienne (LB, 51,62$) : le potentiel semble diminuer

Financière Banque Nationale renouvelle une recommandation « performance de secteur ».

Shubha Khan indique qu’à sa dernière conférence avec les analystes la banque a réitéré son intention de porter à 15% d’ici trois à cinq ans son retour sur l’avoir (actuellement à 11,3%). Il estime que pour ce faire, il sera central pour l’institution d’améliorer son taux d’efficacité, par le biais d’un contrôle continue des dépenses, la croissance d’activités demandant moins d’investissements, et de meilleures ventes croisées de produits à frais comme les fonds mutuels.

L’analyste augmente sa prévision de bénéfice 2011 de 4,99$ à 5,19$ par action; l’anticipation 2012 passe de 5,23$ à 5,64$.

Il note cependant que le titre est en hausse de 14% depuis le dévoilement des derniers résultats, le 8 décembre. À son avis, le cours reflète maintenant correctement la capacité de la banque à relever significativement son dividende (1,44$ en 2010; 1,68$ attendu en 2011 et 2$ en 2012).

M. Khan estime que pour que le titre continue de progresser, il faudrait cependant des perspectives de bénéfices plus robustes. Or, la banque fait face à une croissance économique qui ralentit au Québec, un consommateur au crédit de plus en plus étiré et plus de compétition des rivaux.

La cible est à 55$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Bourse: se construire un portefeuille pour l’imprévisible

L'inflation et une hausse des impôts américains sont les nouveaux soucis, mais nul besoin de chambouler son portefeuille

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?