Titres à surveiller: Banque de Montréal, SNC Lavalin et Expedia

Publié le 24/08/2011 à 08:57, mis à jour le 24/08/2011 à 09:06

Titres à surveiller: Banque de Montréal, SNC Lavalin et Expedia

Publié le 24/08/2011 à 08:57, mis à jour le 24/08/2011 à 09:06

Photo : Bloomberg

Que faire avec les titres de BMO, SNC Lavalin et Expedia? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Banque de Montréal (BMO, 59,80$) : bon trimestre, mais tendances douteuses

Financière Banque Nationale renouvelle une recommandation « performance de secteur ».

Au troisième trimestre, l’institution rapporte un bénéfice ajusté de 1,36$ par action, comparativement à une attente maison à 1,26$ et un consensus à 1,31$.

Peter Routledge attribue principalement la performance aux marchés des capitaux qui ont procuré des revenus de négociation supérieurs. Le secteur du prêt personnel et commercial aux États-Unis s’est aussi mieux comporté que ce qui était attendu.

L’analyste précise que les gains sur les marchés financiers ont été importants, mais que certains d’entre eux pourraient être réversibles. Il ajoute que la formation de mauvais prêts a augmenté à un rythme inattendu.

Il note que le ratio d’équité tangible sur les actifs a curieusement reculé de 6,9% à 6,6%, ce qui retardera des hausses de dividende.

La prévision de bénéfice 2011 grimpe de 5,14$ par action à 5,28$. En raison de la dilution entraînée par l’acquisition de Mashall & Ilsley Corp. aux États-Unis, elle est cependant ramenée de 5,65$ à 5,58$ pour 2012 et de 6,21$ à 5,94$ pour 2013.

La cible passe de 67$ à 65$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

La prochaine décennie surprendra encore

Édition du 22 Janvier 2020 | Dominique Beauchamp

CHRONIQUE. Il est bien tentant de faire des pronostics en début d'année, surtout que la fin d'une décennie se prête...

Surpasser le blocage de l'évaluation: le cas d'Amazon

BLOGUE INVITÉ. La révolution de l'internet a changé les critères d'évaluation pour certaines compagnies exceptionnelles.