Femmes aux commandes: Six vérités sur les femmes en milieu de travail


Édition du 14 Juin 2014

Femmes aux commandes: Six vérités sur les femmes en milieu de travail


Édition du 14 Juin 2014

Par Premium

À lire aussi :
Le cercle vicieux des femmes dirigeantes
Inscrivez fièrement «serveuse» dans votre CV
Leaders courageux recherchés

Au travail, nous nous attendons à être jugés selon nos mérites, à être reconnus pour nos réalisations, nos talents, nos idées et initiatives personnelles. Mais qu'en est-il en réalité ? Diverses études effectuées récemment par des spécialistes des affaires, de la psychologie et de la sociologie donnent un aperçu de l'expérience collective des femmes en milieu de travail qui vient confirmer certaines notions intuitives et en remettre d'autres en question.

Rémunération: Les dés sont pipés

Selon les derniers chiffres du Bureau américain des statistiques du travail, c'est dans le secteur de la vente que les différences salariales entre les hommes et les femmes sont les plus grandes.

Par exemple, la rémunération des femmes dans le secteur des ventes d'assurance équivaut à seulement 62,5 % de celle des hommes ; elle est de 64,3 % dans le secteur des ventes au détail, et de 66 % dans celui des ventes immobilières. C'est surprenant, compte tenu du fait que la rémunération dans le secteur des ventes a toujours été considérée comme moins politique que les autres, et davantage fondée sur le mérite. Mais dans une étude de deux grandes maisons de courtage, Janice Madden, professeur à la Wharton School, a constaté que les représentantes des ventes gagnaient moins que leurs collègues de sexe masculin parce qu'elles écopaient régulièrement des comptes de moindre importance qui généraient de plus petites commissions et qu'elles n'avaient pas droit à du personnel de soutien, à des mentors ni à d'autres privilèges qui leur auraient permis d'améliorer leur performance. Autrement dit, la rémunération au mérite peut être un moyen de dissimuler une forme de discrimination pure et simple.

Maternité: Toujours pénalisée

Dans une expérience classique sur la discrimination, trois professeurs de sociologie - Shelley Correll, Stephen Benard et In Paik - ont demandé à des étudiants d'université d'évaluer deux candidatures à un même emploi après examen de la documentation les concernant - curriculum vitae, fiche de renseignements personnels et notes tirées d'entrevues de présélection. Après s'être assurés que, sur la foi des dossiers présentés, les candidats étaient également qualifiés, les chercheurs ont modifié ces dossiers pour indiquer que l'un des postulants avait des enfants. Les mères étaient nettement moins susceptibles de voir leur candidature recommandée pour un même poste, et lorsque leur candidature était retenue, elles se voyaient offrir comme salaire à l'embauche 11 000$ de moins en moyenne que les femmes sans enfant.

Les pères n'étaient pas du tout pénalisés. Les évaluateurs, pris en flagrant délit de discrimination fondée sur la situation familiale, ont révélé qu'ils avaient supposé que les mères étaient naturellement moins compétentes et moins engagées.

Choix de carrière: Pour gagner, il faut participer

Lorsque deux professeurs de management, Matthew Bidwell de la Wharton School et Roxana Barbulescu de l'Université McGill, ont fait enquête auprès d'étudiants qui commençaient un prestigieux programme international de MBA d'une durée d'un an, ils ont constaté que les femmes étaient aussi confiantes que les hommes de décrocher un emploi une fois leur diplôme en poche - en gestion générale et services-conseils, mais pas en finance. Ce manque de confiance peut expliquer pourquoi, selon de nouvelles enquêtes menées auprès des participants au programme, moins de femmes présentaient leur candidature à des postes en finance. Toutefois, les femmes qui le faisaient avaient autant de chances que les hommes d'obtenir une offre. Les chercheurs ont découvert que pour les diplômés d'un MBA, les règles du jeu sont exactement les mêmes au départ et concluent : « Rien ne prouve que les femmes soient moins susceptibles de recevoir des offres d'emploi dans l'un ou l'autre des domaines étudiés ».

SOURCE : « DO WOMEN CHOOSE DIFFERENT JOBS FROM MEN ? MECHANISMS OF APPLICATION SEGREGATION IN THE MARKET FOR MANAGERIAL WORKERS », PAR ROXANA BARBULESCU ET MATTHEW BIDWELL, ORGANIZATION SCIENCE, 2012.

À lire aussi :
Le cercle vicieux des femmes dirigeantes
Inscrivez fièrement «serveuse» dans votre CV
Leaders courageux recherchés

À la une

À surveiller: Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones

09:27 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones? Voici des recommandations d'analystes.

Bourse: Wall Street ouvre en baisse

Mis à jour il y a 53 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également ouvert en légère baisse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 4 mars

Mis à jour à 08:22 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés lundi matin.