Retraite: amendements insuffisants, troubles en vue

Publié le 02/10/2014 à 16:47

Retraite: amendements insuffisants, troubles en vue

Publié le 02/10/2014 à 16:47

Photo: Shutterstock

Les amendements proposés par le ministre des affaires municipales dans le dossier des régimes de retraite font certains perdants un peu moins perdants, mais sont, dans l'ensemble, nettement insuffisants pour calmer le jeu et respecter le but initial du projet de loi.

Essentiellement, les gagnants de la révision sont les retraités ayant un régime indexé. Ils devaient initialement voir leur indexation annulée à 100%. Cette fois, elle ne sera coupée que de 50%.

C'est une bonne décision du gouvernement. Contrairement aux salariés, qui ont pour la majorité quelques années devant eux pour ajuster leur niveau de vie de demain, les retraités n'ont pas d'espace-temps pour ajuster leurs revenus d'aujourd'hui.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

En raison du principe de la parole donnée, il est regrettable que les retraités aient à contribuer au renflouement des régimes de retraite. Mais, sans leur contribution, l'opération pèserait nettement trop lourdement sur les épaules des salariés actifs.

Jusque-là, ça va.

Le nouveau projet de loi comprend aussi des aménagements qui permettront à quelques régimes de moins souffrir de la restructuration demandée. Il en est ainsi de quelques dispositions qui diminuent l'effort à faire pour atteindre le critère d'un coût maximum de 18% de la masse salariale (20% chez les policiers et les pompiers). Sans entrer dans les détails, ce sont aussi de bons amendements.

Ici s'arrête cependant le bien qu'on a à dire de l'opération. Et commence notre inconfort face à l'équité et la démocratie.

Les deux principaux problèmes demeurent

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

La Bourse à un carrefour

Édition du 13 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Fidèle à sa réputation, le mois de septembre a produit un déclin pour tous les ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?