Pouliot - Québec: la probabilité d'un vote de non confiance augmente

Publié le 05/12/2012 à 18:00, mis à jour le 06/12/2012 à 20:52

Pouliot - Québec: la probabilité d'un vote de non confiance augmente

Publié le 05/12/2012 à 18:00, mis à jour le 06/12/2012 à 20:52

BLOGUE. « Timing is everything », dit l'adage. On a bien souri, mercredi matin, en regardant la télé, lorsqu'à la nouvelle sur la sécurité d'emploi d'André Boisclair a succédé celle sur les coupes dans les universités. On ne peut pas dire que le gouvernement avait la maxime pour lui.

Le traitement accordé à monsieur Boisclair a été dénoncé sur bien des tribunes et on ne tombera pas dans la redite. La décision ne passe pas le test de l'équation risque/rendement, et on se demande encore comment le gouvernement a pu si mal jauger son investissement.

La décision survient en outre à un bien mauvais moment, alors que l'on demande aux recteurs des universités de compresser leur budget de 5% pour l'année en cours (31 mars), et que l'on remet aussi en cause leurs émoluments.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

Au-delà d'un mauvais synchronisme, la demande de compressions aux universités soulève cependant une autre interrogation: le gouvernement du Québec sera-t-il vraiment capable d'atteindre ses cibles budgétaires au mois de mars?

Le gouvernement nous avait fortement surpris le jour du budget, en livrant un budget qui atteignait les cibles budgétaires initialement prévues.

Nous n'étions cependant pas prêts à conclure tout de suite au tour de force. Simplement parce qu'il semblait que l'atteinte des cibles pour l'exercice en cours reposait en partie sur la décision des ministères de reporter à l'an prochain certaines dépenses. C'est l'atteinte des objectifs 2013-14 qui apparaissait désormais difficile parce que des compressions en double allaient se présenter.

Ça semble chauffer plus que ce que l'on croyait

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Garder ses gagnants, les cas de CN et CP

Édition du 28 Octobre 2020 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les transporteurs ferroviaires sont un maillon essentiel de la chaîne d'approvisionnement, comme le ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?