Pétrole : le chroniqueur poursuit sa prière

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Pétrole : le chroniqueur poursuit sa prière

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Aux États-Unis, les stocks de pétrole sont de 10 à 11 % au-dessus de la moyenne des cinq dernières années, mais il y a de l'amélioration par rapport aux mois précédents.

Le nombre de foreuses continue de fondre, et la production des sociétés du schiste américain a commencé à reculer. De 1,3 % en mai, selon l'Energy Information Administration qui prévoit que la glissade se poursuivra en juin et en juillet. La demande, elle, augmente, étant donné les plus faibles prix.

Selon l'OPEP, les pays non membres de l'organisation devraient ajouter 700 Mb/j en 2015, ce qui, compte tenu de l'ajout du début d'année, signifie un accroissement assez limité en deuxième moitié d'année.

Côté demande, l'OPEP s'attend toujours à une hausse moyenne de consommation de 1,2 Mb/j pour l'année, mais ça pourrait être plus, puisque cette demande a augmenté de 1,9 Mb/j au premier trimestre.

En fait, pour que le marché soit à l'équilibre, l'organisation estime que son quota de production devrait grimper à 30,3 Mb/j au troisième trimestre et à 30,7 Mb/j au quatrième.

Pas si mal. Il y a cependant un important «mais».

Le problème est que l'OPEP produit déjà actuellement plus de 1,2 Mb/j au-dessus de cette cible de 30 Mb/j. Et que, si les sanctions sont levées contre l'Iran (ce qui semble probable, mais nous aurons plus de détails le 30 juin), il s'ajoutera près de 1,5 Mb/j supplémentaires d'ici deux ans.

L'OPEP affirme que son dépassement de quota devrait en bonne partie se résorber d'ici la fin de l'année.

Quand même, les perspectives sont loin d'être favorables.

Encore quelques chapelets, mais cette fois, avec le doigt sur l'ordre de vente.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

Est-ce la fin des intermédiaires?

BLOGUE INVITÉ. Il faut passer du temps à étudier les entreprises qui vendent directement aux consommateurs.