François Pouliot: téléphones intelligents et tablettes, qui choisir?

Publié le 15/11/2010 à 09:25, mis à jour le 15/11/2010 à 08:08

François Pouliot: téléphones intelligents et tablettes, qui choisir?

Publié le 15/11/2010 à 09:25, mis à jour le 15/11/2010 à 08:08

Il y aura dans les prochains mois au moins 30 tablettes électroniques sur le marché. Sur la photo, le iPad de Apple. Photo : Bloomberg

Analyse. Envie de vous acheter un téléphone intelligent et une tablette dans les prochains mois ? Bonne chance...

On s'est lancé la semaine dernière dans une tentative de recenser les tablettes qui seront offertes sur le marché d'ici trois mois. D'abord, l'étonnement : " Ah, oui, déjà une douzaine, tant que ça... " Puis, l'épuisement : " ...27, 28, 29, 30, pfff... ".

Vous avez bien lu : il y aura dans les prochains mois au moins 30 tablettes électroniques sur le marché. De quoi décourager même la plus magasineuse des blondes.

Restait ensuite à recenser le marché des téléphones intelligents : pire encore !

Guerre de prix en vue. Voilà un secteur où n'investirait pas Warren Buffett : aucun acteur n'a un avantage concurrentiel à long terme et les leaders d'aujourd'hui peuvent rapidement être les perdants de demain.

Quand même, certains peuvent-ils tirer leur épingle du jeu ? Après tout, Apple vendra 12,5 millions de tablettes cette année et ne suffit pas à la demande.

Le marché des téléphones intelligents est lui aussi sur une fulgurante lancée. IDC estime qu'au cours du troisième trimestre, les smart phones ont représenté 24 % (à 81 millions d'unités) des expéditions d'appareils sans fil dans le monde. Pour la même période l'an dernier, le téléphone intelligent ne représentait que 14 %. Nous vous proposons un tour des joueurs du secteur, avec notre évaluation.

Apple, le choix le plus sûr

Rien n'est jamais certain dans la vie, et c'est encore plus vrai dans ce marché. S'il y a un choix moins incertain que les autres, c'est probablement Apple (AAPL, 308,03 $ US).

Les ventes d'iPhone explosent : 14 millions d'appareils durant le trimestre terminé en septembre, alors que les experts en attendaient plutôt autour de 11 millions. Le trimestre des fêtes devrait être encore plus fort alors qu'AT & T tentera de profiter de son dernier trimestre d'exclusivité pour promouvoir davantage le produit. Pour l'an prochain, l'iPhone devrait faire son entrée sur le réseau de l'autre géant américain, Verizon, de même que chez Walmart. Effet multiplicateur en vue.

Côté tablette, Apple a l'avantage d'avoir défini le produit. Dans une mer d'options, en autant que les prix ne soient pas trop élevés, plusieurs consommateurs devraient avoir le réflexe de se diriger vers l'iPad. À près de 17 fois le bénéfice attendu en 2011, le titre ne semble pas être une aubaine, mais il n'est pas non plus si cher. En retranchant l'encaisse de 50 milliards de dollars américains (G $ US) de la valeur de la société, le titre s'échange à 14 fois les bénéfices prévus alors que la moyenne historique du marché est à 15. La cible moyenne des analystes est à 366 $ US.

Le reste est plus difficile

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Une reprise pas comme les autres

Édition du 13 Mai 2020 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les chocs provoquent souvent un changement des meneurs en Bourse. Le tour des manufacturiers et des ...

Pourquoi Buffett n'investit pas son encaisse?

BLOGUE INVITÉ. Le virage de 180 degrés de Warren Buffett a-t-il une explication?