François Pouliot: ce que vous coûteront des routes comme aux USA

Publié le 04/08/2011 à 09:09, mis à jour le 04/08/2011 à 12:13

François Pouliot: ce que vous coûteront des routes comme aux USA

Publié le 04/08/2011 à 09:09, mis à jour le 04/08/2011 à 12:13

[Photo : Benjamin Nantel]

 

On est presque tombé à la renverse, mercredi, en lisant une déclaration du maire de Montréal. Gérald Tremblay estime que 15G$ d'investissements par année sont nécessaires pour remettre à niveau le réseau routier québécois.

Pfff, c'est toute une commande. Pour donner un peu de perspective, le gouvernement du Québec, lui, prévoit investir 16,8G$... sur cinq ans!

La situation illustre bien combien est grande la confusion qui entoure actuellement les discussions sur l'état de nos routes.

De quoi parle-t-on exactement lorsqu'il s'agit de mise à niveau?

- De rendre le réseau sécuritaire de manière à assurer que rien ne puisse plus décrocher et que globalement la qualité du pavage se maintienne au niveau actuel?

-De s'assurer que plus rien ne décroche et d'améliorer globalement la qualité du pavage de nos routes?

-De s'assurer que plus rien ne décroche, d'améliorer globalement la qualité du pavage de nos routes, et d'améliorer la qualité de la circulation en diminuant les congestions et favorisant le transport en commun?

On le voit, dépendamment de ce dont on parle, le coût de la mise à niveau n'est pas le même.

À l'évidence, le maire Tremblay parle largement et inclut dans son évaluation de 15 G$ par année des projets tremplins tels que l'extension du métro de Montréal dans l'Est, l'ajout de voitures de desserte, la création de nouveaux stationnements pour le métro et l'instauration d'une navette ferroviaire avec l'aéroport Trudeau.

En ces temps où l'argent se fait rare, avant de parler des projets tremplins, il apparaît cependant préférable de voir s'il faudra en demander plus aux citoyens pour retaper le réseau routier.

De combien a-t-on besoin pour retaper le réseau?

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?