Bombardier et le CSeries: on vole dans un épais brouillard


Édition du 25 Janvier 2014

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les mauvaises nouvelles s'accumulent chez Bombardier (Tor., BBD.B, 3,96 $). Après le report d'un an de l'entrée en service du CSeries, voilà que la société annonce la mise à pied de 1 700 salariés, dont 1 100 dans la ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.

Bombardier: la vente de deux usines à Spirit mise en doute

22/09/2020 |

Certaines conditions nécessaires à la conclusion de la transaction ne sont toujours pas remplies, dit Spirit Aerosystems

À la une

Oubliez Trump: c'est Obama qui a relancé l'emploi manufacturier

C'est à partir de l’été 2010 que l'on commence à assister à la renaissance du secteur aux États-Unis.

L'action de Palantir grimpe de 34% à son premier jour en Bourse

Mis à jour à 16:40 | AFP

Sous le symbole PLTR, le titre a commencé à être échangé vers 13H40.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.