Tensions au Moyen-Orient: on respire par le nez!


Édition du 12 Février 2020

CHRONIQUE. Nous surestimons souvent les risques géopolitiques au Moyen-Orient, à commencer par l'impact qu'aurait un Iran se dotant de la bombe atomique. Aussi, les entreprises canadiennes actives dans cette région ne devraient pas changer leur stratégie puisqu'une éventuelle ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Pourquoi le risque d'une guerre avec l'Iran est faible

22/06/2019 | François Normand

ANALYSE - Les tensions sont vives, mais ni Washington ni Téhéran ont intérêt à déclencher une guerre. Voici pourquoi.

SNC-Lavalin abaisse ses prévisions, le titre plonge

Mis à jour le 28/01/2019 | La Presse Canadienne

Le titre de SNC-Lavalin termine la journée sur un plongeon de près de 28%.

À la une

Des testaments inhabituels

BLOGUE INVITÉ. Certaines dispositions testamentaires, bien que non-traditionnelles, peuvent tout de même être légitimes.

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.