Le déclin des insectes pourrait toucher votre portefeuille

Publié le 06/03/2019 à 07:00

Le déclin des insectes pourrait toucher votre portefeuille

Publié le 06/03/2019 à 07:00

(Source photo: 123RF)

BALADO - Depuis 30 ans, la biomasse totale des insectes diminue de 2,5% par année, soit un taux d’extinction huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles, selon une étude sino-australienne. Or, les insectes sont indispensables pour la pollinisation des fruits et des légumes, car, sans eux, la production agricole chutera, les prix bondiront et la diversité diminuera, disent les spécialistes.

Découvrez mon dernier livre Zoom sur le monde : 20 clés géopolitiques pour comprendre le monde à l’ère de Trump.

Pour aller plus en profondeur, lisez mon analyse à ce sujet.

 

 

À propos de ce blogue

Dans son analyse hebdomadaire Zoom sur le monde, François Normand traite des enjeux géopolitiques qui sont trop souvent sous-estimés par les investisseurs et les exportateurs. Journaliste au journal Les Affaires depuis 2000 (il était au Devoir auparavant), François est spécialisé en commerce international, en entrepreneuriat, en énergie & ressources naturelles, de même qu'en analyse géopolitique. François est historien de formation, en plus de détenir un certificat en journalisme de l’Université Laval. Il a réussi le Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada (CCVM) de l’Institut canadien des valeurs mobilières et il a fait des études de 2e cycle en gestion des risques financiers à l’Université de Sherbrooke durant 15 mois. Actuellement, il est inscrit au MBA à temps partiel à l'Université de Sherbrooke. Depuis une vingtaine d’années, François a réalisé plusieurs stages de formation à l’étranger: stage à l’École supérieure de journalisme de Lille, en France (1996); stage auprès des institutions de l'Union européenne, à Bruxelles (2002); stage auprès des institutions de Hong Kong (2008); participation à l'International Visitor Leadership Program du State Department, aux États-Unis (2009). En 2007, il a remporté le 2e prix d'excellence Caisse de dépôt et placement du Québec - Merrill Lynch en journalisme économique et financier pour sa série « Exporter aux États-Unis ».

François Normand

Sur le même sujet

Beyond Meat force Bayer à réfléchir à l'avenir

28/06/2019 | Siham Lebiad

L’industrie agrochimique a du souci à se faire. L'entrée de Beyond Meat menace ses activités.

Suspension des importations de porc en Chine: Banque Nationale fléchit

Mis à jour le 26/06/2019 | Dominique Beauchamp

La Banque Nationale s'incline un peu plus que ses rivales parce que 45% du porc canadien est produit au Québec.

OPINION Des tomates au cannabis: feu (complètement) vert à Mirabel!
Édition du 06 Avril 2019 | Les Affaires
La lutte contre le gaspillage alimentaire continue
Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne
Les marchés de proximité : une occasion à saisir
Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne