Demeurer ou ne pas demeurer au Royaume-Uni?


Édition du 10 Février 2021

ZOOM SUR LE MONDE. Et le Brexit fut. Londres et Bruxelles ont conclu, en décembre, un accord de libre-échange minimaliste qui permet aux entreprises britanniques de sauver les meubles. Pour les sociétés canadiennes, l’heure des choix est venue: est-il toujours pertinent ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Le Royaume-Uni et l'Union européenne concluent un accord commercial post-Brexit

24/12/2020 | AFP

Les parties évitent in extremis un «no deal» à quelques jours de la fin de la période de transition.

Brexit: Ottawa et Londres signent un accord commercial temporaire

23/12/2020 |

Cette entente prévient une augmentation des tarifs douaniers le 1er janvier.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.