Une période estivale mouvementée dans le monde du travail!

Publié le 15/08/2013 à 11:49, mis à jour le 15/08/2013 à 13:16

Une période estivale mouvementée dans le monde du travail!

Publié le 15/08/2013 à 11:49, mis à jour le 15/08/2013 à 13:16

BLOGUE. Les dernières semaines du mois d’août marquent la fin des vacances, des longues journées d’été et des horaires flexibles estivaux. Mais on sent aussi l’effervescence de la rentrée avec, bien sûr, de nouveaux projets pour les prochains mois. Une période propice aussi pour faire le point... Absent de ce blogue depuis quelques semaines, j’aimerais vous faire part de mon bilan des derniers mois en ce qui concerne le monde du travail.

Une pente à remonter 

L’été 2013 ne peut être qualifié de tranquille pour le monde du travail québécois. En effet, il a été marqué dès le mois de juin par le conflit de travail dans l’industrie de la construction. Un conflit qui a été réglé par deux ententes négociées (après une grève de 8 jours pour le secteur de la voirie et de 10 jours pour le secteur résidentiel), mais qui s’est soldé par une loi spéciale qui a forcé le retour sur les chantiers des travailleurs du secteur institutionnel et commercial sans nouvelle convention collective, et ce, après deux semaines de grève. Comme une entente négociée vaut mieux que des conditions de travail imposées, la loi spéciale de la ministre Maltais prévoit des négociations entre les parties au cours des prochains mois afin d’en venir à une entente. Ces quelques semaines de pause permettront-elles aux parties de s’entendre? Nous verrons bien!

Plusieurs entreprises ont aussi profité de l’été pour annoncer des coupures d’emplois ou tout simplement une fermeture. Entre autres, Rio Tinto Alcan a annoncé que son usine de Shawinigan fermera ses portes 13 mois avant l’échéance prévue. À l’opposé, peu d’entreprises ont annoncé la création d’emplois ces derniers mois. D’ailleurs, les données sur l’emploi pour les mois de juin et de juillet ne démontrent pas une progression importante de l’emploi. Je mentionne toutefois que les professionnels de la gestion des ressources humaines, CRHA et CRIA, entrevoient une augmentation des embauches au sein des entreprises d’ici la fin de l’été (Bulletin Flash-Emploi CRHA, vol. 3 n° 3).

Je dois absolument aussi vous parler de santé et de sécurité dans les milieux de travail. J’ai l’impression que le bilan de l’été 2013 sera particulièrement lourd en matière d’accidents du travail, dont plusieurs ont malheureusement été mortels. Je pense notamment à l’explosion dans un entrepôt de pièces pyrotechniques à Coteau-du-Lac le 20 juin dernier ou au travailleur coincé dans un équipement hydraulique dans un abattoir de Saint-Germain-de-Grantham au début d’août. Été comme hiver, la Commission de la santé et de la sécurité du travail indique qu’il y a au Québec en moyenne 235 accidents du travail chaque jour. Employeurs et travailleurs ont une responsabilité quant à la mise en place et au maintien d’un milieu de travail sécuritaire. Le maximum doit être fait afin que les dernières semaines de l’été, souvent plus propice aux accidents dans plusieurs secteurs, dont celui de la construction, se passent en toute sécurité.

Des mesures qui doivent encore passer le test de la réalité!

Bien que la période estivale soit une période de pause tant à l’Assemblée nationale du Québec qu’au Parlement d’Ottawa, les politiciens n’ont pas chômé. En effet, le ministre fédéral de l’Emploi et du Développement social, monsieur Jason Kenny, a dévoilé au début d’août les détails de la réforme sur l’embauche de travailleurs étrangers temporaires, qui était dans l’air depuis le dépôt du budget fédéral au printemps dernier. Accueillie par plusieurs comme une réforme vide, il faudra voir à l’usure si elle permettra qu’une situation comme celle de la Banque Royale soit évitée.

Du côté provincial, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, madame Diane DeCourcy, a profité de la période estivale pour présenter plusieurs modifications aux règles et procédures d’immigration. Les modifications devraient permettre, selon la ministre, d’intégrer plus efficacement la main-d’œuvre immigrante au marché du travail, en maximisant la connaissance du français et en s’assurant de l’adéquation entre les besoins du marché du travail et les compétences des personnes immigrantes potentielles. Avec la congestion des demandes aux portes du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, il faudra attendre plusieurs mois afin de juger de l’efficacité de ces modifications.

Une pensée pour les gens de Lac-Mégantic

Finalement, je ne peux passer sous silence la catastrophe qui a eu lieu à Lac-Mégantic le 6 juillet dernier. Comme tout le Québec, cette tragédie me touche et mes pensées vont à toutes les personnes qui en sont éprouvées. Plus spécialement, je pense aux dirigeants d’entreprises et aux travailleurs qui ont perdu un employé ou un collègue de travail ainsi qu’à ceux qui doivent aujourd’hui rebâtir leur milieu de travail.

***

À propos de Florent Francoeur

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008.

Administrateur de société certifié, monsieur Francoeur siège au conseil d’administration de la Commission des normes du travail et de la Commission des partenaires du marché du travail. Il est également vice-président de la Commission de la fonction publique de la ville de Montréal. De plus, il a été le premier Canadien à présider la World Federation of Personnel Management Associations (WFPMA), de 2006 à 2008.

Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les entreprises.

 

À propos de ce blogue

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008. Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les organisations.

Florent Francoeur

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.