Monde du travail : bilan 2014

Publié le 27/12/2014 à 06:00

Monde du travail : bilan 2014

Publié le 27/12/2014 à 06:00

Les flops de 2014

L’année 2014 a aussi été marquée par quelques flops. Voici ceux qui ont plus particulièrement attiré mon attention.

Débordement à l’hôtel de ville de Montréal : En réaction au projet de la loi no 3, des travailleurs de la Ville de Montréal ont pris d’assaut la salle du conseil municipal où des milliers de pages de conventions collectives ont été lancées et des élus et gardiens de sécurité, brutalisés. Une telle manière de démontrer son mécontentement n’a pas sa place.

Relations entre la Ville de Québec et ses pompiers, de mal en pis : En octobre dernier, au terme de cinq années de conflit, l’arbitre Denis Gagnon a tranché pour le contrat de travail reliant les pompiers et la Ville pour la période 2007-2009. Néanmoins, ces derniers sont toujours sans contrat de travail. En effet, les deux parties doivent s’entendre pour la convention collective couvrant la période 2010-2018 et la conclusion semble encore bien loin! Les deux parties affirment aux médias leur volonté de négocier, mais il semble que cette dernière ne se matérialise pas à la table de négociation. En espérant que les relations entre les parties s’améliorent et qu’une entente soit signée avant la fin de la période couverte par la nouvelle convention collective…


« Le régime volontaire d’épargne retraite (RVER) et le projet de la loi no 3 n’offrent pas de réelles solutions pour assurer une retraite décente aux Québécois »


La question de la retraite toujours pas réglée : La question de la retraite est loin d’être close et malgré l’adoption de deux projets de loi en la matière, 2014 n’est pas l’année des grandes solutions. En effet, le régime volontaire d’épargne retraite (RVER) et le projet de la loi no 3 n’offrent pas de réelles solutions pour assurer une retraite décente aux Québécois.

Conflit envenimé chez les concessionnaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean : 440 employés de garage et 27 concessionnaires automobiles de la région sont en conflit de travail depuis plus d’une année et demie. Négocier ne semble pas être à l’ordre du jour des parties, alors qu’un nombre impressionnant de mises en demeure et d’accusations d’outrage au tribunal ont été formulées de part et d’autre.

Ce que 2015 nous réserve

À propos de ce blogue

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008. Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les organisations.

Florent Francoeur

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.