Francoeur : Fêter le travail en prenant congé...

Publié le 29/08/2013 à 11:03

Francoeur : Fêter le travail en prenant congé...

Publié le 29/08/2013 à 11:03

BLOGUE. Avez-vous un emploi? Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), plus de 2 600 000 Québécoises et Québécois possédaient au moins un emploi au deuxième trimestre (avril, mai et juin 2013). Si c’est votre cas, vous faites probablement partie des travailleurs qui seront en congé lundi prochain, lors du congé de la fête du Travail.

Un peu d’histoire

Instituée par le gouvernement canadien en 1894, la fête du Travail tire son origine des luttes ouvrières visant à obtenir de meilleures conditions de travail, notamment la semaine de 54 heures! Selon les dernières données officielles disponibles, il est estimé que les Québécois et Québécoises travaillent en moyenne 34,4 heures par semaine (ISQ, 2012). Disons que nous avons fait du chemin!

La fête du Travail : vers une recherche de sens

Il est vrai que le monde du travail ne vit plus les turbulences des siècles derniers. Néanmoins, la fête du Travail a, à mon avis, encore sa place en 2013. Mais quel est le sens de cette journée? Pour ma part, je pense que le premier lundi de septembre est devenu, tout simplement, un moment de répit avant de retrouver le rythme post-estival plus mouvementé.

Bien que le monde du travail ait évolué et que les conditions de travail se soient grandement améliorées, certains enjeux méritent encore aujourd’hui que nous leur portions attention. À l’heure où nos entreprises font face à la mondialisation ainsi qu’à une pression constante pour augmenter leur productivité et que les symptômes d’un stress croissant font des ravages dans nos milieux de travail, pouvons-nous réellement transformer la fête du Travail en un simple jour de congé?

Je vous propose de prendre, lundi prochain, quelques minutes pour penser à l’avenir que vous désirez en matière d’emploi et de milieu de travail. Je ne vous demande pas de penser à la pile de dossiers qui trône sur le coin de votre bureau! Simplement de réfléchir sur l’apport de tous – employeurs, travailleurs, gouvernements et syndicats – au monde du travail québécois. Que pouvez-vous faire, dès mardi, afin d’améliorer l’ambiance de travail au sein de votre entreprise? Pour ma part, je tenterais d’aiguiser ma patience. À suivre…

 

Bonne fête du Travail à tous!

 

***

 

À propos de Florent Francoeur

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008.

Administrateur de société certifié, monsieur Francoeur siège au conseil d’administration de la Commission des normes du travail et de la Commission des partenaires du marché du travail. Il est également vice-président de la Commission de la fonction publique de la ville de Montréal. De plus, il a été le premier Canadien à présider la World Federation of Personnel Management Associations (WFPMA), de 2006 à 2008.

Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les entreprises.

 

À propos de ce blogue

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008. Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les organisations.

Florent Francoeur

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.