Une mine tout électrique pour Nouveau Monde Graphite ?

Publié le 15/03/2018 à 09:51

Une mine tout électrique pour Nouveau Monde Graphite ?

Publié le 15/03/2018 à 09:51

En 2021, Nouveau Monde Graphite commencera à extraire du minerai de son gisement de Saint-Michel-des-Saints. Et parce que le graphite sert à fabriquer les batteries lithium-ion des véhicules électriques, la minière travaille fort pour que sa mine soit complètement électrifiée.  


Ce serait une première mondiale pour une mine à ciel ouvert, selon Karl Trudeau, chef des opérations de l’entreprise québécoise. « Nous visons des opérations minières carboneutres, c’est-à-dire qui n’émettent pas de gaz à effet de serre. Dans notre vision, ce serait insensé d’utiliser des véhicules et des équipements au diesel pour sortir le graphite alors que celui-ci est destiné à un type de transport moins polluant. Il faut que les bottines suivent les babines ! »


Pour relever ce défi, Nouveau Monde Graphite a créé un comité composé d’entreprises des secteurs des mines et des véhicules électriques dont l’identité est encore tenue secrète. Karl Trudeau parlera plus en détail des moyens que prendra l’entreprise pour électrifier sa mine lors la conférence Objectif Nord, présentée par les Événements Les Affaires le 24 avril à Québec.


Même si la minière promet de tout faire pour avoir la plus faible empreinte environnementale possible, elle doit toutefois se faire accepter par la communauté de Saint-Michel-des-Saints. « La plupart des gens sont favorables au projet et ils ont hâte que ça démarre, car il y aura une centaine de nouveaux emplois », souligne M. Trudeau. Dans une région reconnue pour son industrie récréotouristique, la venue d’une mine suscite toutefois des craintes chez certains.


Dans ce contexte, la communication est d’une importance capitale. « Depuis deux ans, nous avons tenu plusieurs rencontres d’information et en novembre dernier, nous avons organisé une journée porte ouverte, indique M. Trudeau. Des experts qui ont travaillé sur notre étude de préfaisabilité étaient présents pour répondre aux questions des citoyens et écouter leurs préoccupations. » Pour garder le dialogue ouvert, un comité des parties prenantes a également été créé.


Par ailleurs, la minière a approché une école secondaire de la région en vue d’un éventuel partenariat pour aider des jeunes à lancer une petite entreprise de vélos électriques. « L’idée, c’est de prendre un positionnement clair pour le tout électrique », dit M. Trudeau.


Objectif Nord


Une usine de démonstration


Avec une production annuelle de 52 000 tonnes et une durée de vie de la mine de 27 ans, l’entreprise estime être en bonne position pour profiter de l’explosion de la demande pour les batteries lithium-ion, prévue au cours des prochaines années. Ses atouts ? Un taux de récupération du graphite supérieur à 94 %, un niveau élevé de pureté et un emplacement de choix à proximité de Montréal. Cette localisation lui permettra d’ailleurs d’avoir des coûts de transport moins élevés pour desservir le marché nord-américain, son marché prioritaire. 


« Le constructeur de voitures électriques Tesla est l’un des clients que nous visons », révèle Karl Trudeau.


Pour convaincre des clients potentiels, Nouveau Monde est en train de construire une usine de démonstration dans l’ancienne usine de panneaux Louisiana-Pacific, fermée en 2007. Cette installation sera en fonction cet été et lui permettra de faire homologuer son concentré de graphite par certains clients.


L’industrie des véhicules électriques est le principal marché ciblé, mais ce n’est pas le seul. La minière compte notamment vendre son graphite à des fabricants de briques réfractaires, un produit utilisé par les aciéries.  


À court terme, elle a l’intention de compléter son étude de faisabilité d’ici l’automne 2018. Elle s’attèlera ensuite à son étude d’impact environnemental. « Nous voulons mettre les bouchées doubles pour un démarrage en 2021 », conclut M. Trudeau.    


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Notre mission : vous présenter des idées concrètes afin de vous aider dans votre réflexion et répondre à certaines de vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Authier Lithium : petit projet minier, mais stratégique

BLOGUE. Avec une production annuelle estimée à 85 000 tonnes de concentré de spodumène par ...

Énergie solaire : HPQ Silicon récolte 5,3 M$

22/08/2018 | François Normand

La société montréalaise d'exploration minière veut devenir un producteur vertical intégré de silicium.