« L’Est de Montréal a un très grand potentiel de développement »

Publié le 04/10/2019 à 17:55

« L’Est de Montréal a un très grand potentiel de développement »

Publié le 04/10/2019 à 17:55

Photo aérienne de l'Est de Montréal

(Photo credit : Ville de Montréal )

L’Est de Montréal traîne encore une vieille image associée à son passé industriel lourd. Mais les choses vont bientôt changer. Avec plusieurs projets majeurs sur la table et des millions de pieds carrés à développer, la région est en train de se réinventer. Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et responsable de l’Est de Montréal au comité exécutif de la Ville de Montréal, viendra parler de cette revitalisation lors de la conférence Infrastructures et grands projets publics, présentée le 23 octobre par les Événements Les Affaires

Quelle est votre priorité pour redynamiser l’Est de Montréal ?

Caroline Bourgeois : Changer l’image grise qui nous colle à la peau est très important. L’Est de Montréal a le plus grand potentiel de développement de tout Montréal. De plus, le territoire dispose d’espaces verts magnifiques avec des accès au fleuve et à la rivière. Et saviez-vous qu’il s’agit du seul secteur de Montréal où une famille peut avoir une maison de trois chambres avec une cour arrière pour 300 000 $ ? Cela dit, la mise en place d’un réseau de transport structurant est une priorité selon moi.

Quels projets sont envisagés en matière de transport ?

C.B. : Le prolongement de la ligne bleue du métro et l’implantation du service rapide par autobus sur le boulevard Pie-IX vont favoriser la mobilité, mais ça ne suffira pas à répondre aux besoins. Il faut améliorer encore plus le réseau de transport collectif pour servir les quelque 600 000 personnes qui résident à l’Est du boulevard Pie-IX et pour aider les entreprises de la Pointe-de-l’Île à attirer de la main-d’œuvre. Justement, la Caisse de dépôt et placement du Québec a le mandat d’analyser la possibilité de mettre en place un tramway ou un autre mode de transport pour relier l’Est de Montréal au centre-ville. Il faut désenclaver Rivière-des-Prairies et Montréal-Nord qui n’ont pas d’accès direct aux quartiers centraux. Il faudrait aussi maintenir le service de navette fluviale qui relie Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port en 25 minutes. Le projet pilote de cet été a été un grand succès avec plus de 55 000 utilisateurs.

 

Conférence Infrastructures et grands projets publics

 

Parlez-nous des espaces industriels à développer dans l’Est.

C.B. : L’Est de Montréal compte des millions de pieds carrés de terrains à mettre en valeur dans des parcs industriels ou ailleurs. C’est très rare sur l’île de Montréal. On veut notamment attirer des entreprises du domaine des technologies vertes. Plusieurs entreprises d’ici optimisent leurs ressources grâce à l’économie circulaire et d’autres entreprises pourraient contribuer à cette synergie. On aimerait aussi attirer des entreprises en aéronautique, une industrie déjà représentée sur notre territoire par plusieurs entreprises.

Un grand enjeu toutefois, c’est la décontamination des terrains ?

C.B. : Le gouvernement du Québec a octroyé un premier montant de 100 millions de dollars pour procéder à la décontamination. Deux zones sont visées : Assomption Sud et le secteur industriel de la Pointe-de-l’Île qui comprend Montréal-Est, Anjou, Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles. Un plan d’action est en cours d’élaboration avec les partenaires du milieu. La priorité sera de décontaminer les terrains pour lesquels il y a des projets de développement. Enfin, la revitalisation du territoire passe aussi par le déploiement d’infrastructures publiques. Trop de terrains ne disposent pas encore de réseau d’aqueduc et d’égouts. C’est une contrainte majeure au développement et il faut y voir.

 

 

Sur le même sujet

Des projets majeurs pour le Port de Québec

BLOGUE. Ça bouge au Port de Québec! Cette année seulement, quelque 170 millions de dollars sont sur la table pour ...

Gatineau aura-t-il son système sur rails ?

BLOGUE. La ville de Gatineau caresse le plus grand projet de son histoire : un système de transport collectif ...