Injectez une dose d'humour dans votre gestion du changement

Publié le 29/07/2019 à 10:40

Injectez une dose d'humour dans votre gestion du changement

Publié le 29/07/2019 à 10:40

Une femme qui rit.

(Photo: 123RF)

Et si rire un bon coup favorisait l’adaptation et la résilience face au changement ? Utilisé avec discernement, l’humour présente en effet plusieurs bienfaits en période de changement, selon Joëlle Charpentier, présidente de la firme-conseil en développement organisationnel Charpentier Do, et Benoît Pelletier, auteur, formateur et spécialiste en créativité à l’École nationale de l’humour. Ils en feront la démonstration lors de la conférence Gestion du changement, présentée le 17 septembre à Montréal par les Événements Les Affaires.

Pourquoi recourir à l’humour en gestion du changement ?

Joëlle Charpentier : Quand on vit des changements importants et que c’est difficile, on peut avoir tendance à penser que ça va durer éternellement. On a le nez collé sur les difficultés et on ne voit pas la lumière au bout du tunnel. L’humour permet de prendre du recul et de s’énergiser grâce aux endorphines libérées par le rire. Il y a un impact positif sur la créativité et la productivité.
Benoît Pelletier : L’humour est aussi un moyen de dédramatiser les situations et de prendre une distance émotive par rapport à ce qui se passe. D’ailleurs, l’humour est une façon de composer avec des situations de grand stress. Dans les camps de concentration nazis, les prisonniers faisaient des spectacles d’humour dans les baraques. C’était une manière d’échapper à l’horreur. Ça démontre combien les gens peuvent avoir besoin de rire dans les moments difficiles.

Quels sont les autres avantages de l’humour au travail ?

J.C. : L’humour est un liant social. Il connecte les gens entre eux. Quand une équipe rit ensemble, elle se solidarise. Elle devient plus complice.
B.P. : C’est bien vrai ! On oublie trop souvent que l’humour est une compétence interpersonnelle fondamentale. Ça permet de créer des liens, mais c’est aussi la démonstration d’une flexibilité mentale. Une flexibilité importante dans un contexte de changement.

Comment intégrer l’humour dans la gestion du changement ? On raconte des blagues ?

J.C. : On ne parle pas ici d’humour de stand-up. C’est plus subtil. C’est une manière d’être, d’humaniser l’environnement de travail, de créer de la cohésion. De plus en plus d’organisations donnent le droit à l’erreur. Pourquoi ne pas se donner le droit de rire ?
B.P. : Selon Louise Richer, la présidente de l’École de l’humour, beaucoup d’entreprises confondent rigueur et rigidité. L’humour, c’est tout le contraire de la rigidité. Mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas rigoureux pour autant comme approche de gestion.

Bannière présentant la conférence Gestion changement

Est-ce quelque chose qui se fait progressivement ?

J.C. : Oui. On commence d’abord à faire évoluer sa culture d’entreprise en lui injectant un peu d’humour. L’idée, c’est de recourir à l’humour pour que les équipes soient connectées, ouvertes d’esprit, capables de prendre du recul. Des attitudes qui seront bénéfiques lorsqu’il y aura des changements à gérer. Cela dit, ça prend du jugement pour utiliser l’humour au travail. Il faut s’assurer de former les gestionnaires à ce qui est approprié et à ce qui ne l’est pas.
B.P. : L’humour devient un facteur de cohésion quand les gens sont capables de rire d’une situation où ils se retrouvent ensemble. Il ne s’agit pas de rire des autres. Et s’il faut rire de quelqu’un, c’est de soi ! Il faut se demander quelle est son intention en ajoutant une note d’humour. Si c’est pour dédramatiser, relâcher la tension dans le groupe, c’est louable. Si c’est pour ridiculiser quelqu’un ou se faire du capital social, ce l’est moins.

Va-t-on pouvoir rire un peu lors de votre présentation ?

J.C. : Bien sûr. Je veux garder l’élément de surprise, mais les gens seront appelés à converser avec leurs voisins de table en suivant des consignes qui leur permettront de mettre à profit leur sens de l’humour.

Prolongez votre expérience et téléchargez notre livre blanc Gestion de la formation "Les 7 lectures essentielles pour améliorer votre pratique" :



Sur le même sujet

Service à la clientèle : Suivez l’exemple de Dr Clown!

BLOGUE. Il suffit de prononcer le mot clown pour qu’instantanément nous ayons en tête l’image d’un personnage ...

Vos ressources humaines souffrent-elles de comptabilité mentale?

Édition du 14 Septembre 2019 | Nathalie Francisci

CHRONIQUE. Le concept de comptabilité mentale (mental accounting) s'applique généralement aux ...