Devenez une leader exceptionnelle, soyez transparente et intègre

Publié le 05/03/2019 à 15:53

Devenez une leader exceptionnelle, soyez transparente et intègre

Publié le 05/03/2019 à 15:53

Comment faire sa place dans un monde majoritairement masculin ? Quel type d’ADN ces femmes leaders ont-elles en soi ? Isabelle Brissette, conseillère en chef, sûreté du groupe et résilience des affaires chez Rio Tinto, évolue depuis plus de 20 ans dans le domaine de la sécurité et de la gestion de crise. Comment est-elle parvenue à obtenir ce poste, une première mondiale dans l’industrie minière ? Mme Brissette viendra partager ses trucs et conseils lors d’un panel prévu au cours de la conférence Femmes Leaders, présenté par les Événements Les Affaires, le 24 avril prochain, à Montréal.

Comment devient-on une leader exceptionnelle dans un milieu essentiellement masculin ?

Isabelle Brissette : Je ne prétends pas avoir LA recette. Mais, depuis que j’évolue dans ce domaine, la transparence et l’intégrité ont été mes meilleures alliées. Je n’ai jamais eu peur des conflits. Tout en demeurant respectueuse des autres, je n’ai jamais mis de gants blancs pour débattre mes idées. J’ai toujours eu en moi cette approche un peu militaire, mais aussi d’esprit d’équipe. Il faut, en fait, gagner la confiance des gens qui nous entourent.

Comment réussissez-vous à établir la confiance envers vous ?

I.B. : J’ai toujours misé sur le facteur de la collaboration, un concept qui m’a permis d’aller chercher le meilleur d’une relation entre collègues. Chez Rio Tinto, je travaille avec des gens issus de partout sur la planète, des personnes de toutes origines et de toutes religions. Je dois, au-delà de ces différences, établir un objectif commun qui nous rallie, qui nous regroupe. Il va de soi que la compréhension et l’écoute de l’autre sont deux éléments essentiels. Il faut savoir pourquoi ces personnes acceptent et veulent travailler avec vous. Comment les mettre à l’aise? Il faut savoir qu’est-ce qui les passionne. Il faut faire en sorte que chaque rencontre, même si elles sont espacées dans le temps, vous donne l’impression de vous être vus la veille. Remarquez, j’adopte cette attitude dans toutes mes relations personnelles ou professionnelles. J’accorde du temps à toutes les personnes que je croise dans une journée. Du chauffeur d’autobus au préposé à l’entretien. Être leader, c’est d’être là pour les personnes qui se trouvent devant vous.

Bannière présentant la conférence Femmes Leaders

Y a-t-il des moments où vous vous êtes sentie sous-estimée ?

I.B : J’ai déjà ressenti cette impression au Service canadien de renseignements de sécurité. Je sentais que certaines personnes se demandaient qu’est-ce qu’une fille pouvait bien faire dans ce domaine. Or, j’ai utilisé cette situation à mon avantage. Quand les gens vous sous-estiment, ils ne se méfient pas de vous. Cela m’a permis de surprendre avec mes forces et mes idées.

Qu’est-ce qui vous a d’ailleurs motivé à embrasser ce domaine ?

I.B. : J’ai complété deux baccalauréats, un en administration, l’autre en droit. Après six ans sur les bancs d’université je me suis demandé comment je pourrais faire une différence dans la société, comment pourrais-je aider à défendre les plus faibles ? C’est ainsi que j’ai entamé une belle carrière dans la sécurité et la gestion de crise.

Sur le même sujet

Êtes-vous suffisamment outillée pour gérer le changement ?

17/06/2019

BLOGUE. On ne gère plus ses équipes comme on le faisait il y a dix ans. Le monde du travail évolue ...

Femmes leaders, augmentez votre capacité à influencer

BLOGUE. Vous souhaitez négocier de manière plus affirmée et plus confiante ? Vous familiariser avec ...