Dessine-moi un système de gestion de la performance

Publié le 16/04/2018 à 14:25

Dessine-moi un système de gestion de la performance

Publié le 16/04/2018 à 14:25

De plus en plus d’entreprises remettent en question la gestion classique de la performance où l’évaluation annuelle occupe une place prédominante. La Banque Nationale est du nombre. Plus encore, elle a convié ses employés à créer sa nouvelle solution.


Intelligence artificielle, avènement des fintechs, recours à des méthodes de travail agiles, à la gestion matricielle et au travail à distance… L’industrie financière est en pleine métamorphose. « On dit qu’elle se transformera davantage dans les dix prochaines années que dans les cent dernières, souligne Julie Paiement, directrice principale Gestion des talents à la Banque Nationale. Ces dernières années, nous avons fait évoluer nos valeurs, nos méthodes de travail et nos pratiques managériales. Mais notre gestion de la performance est encore d’une autre époque. Il est temps de la moderniser. »


Julie Paiement et sa collègue, Barbara Agostini, conseillère senior Gestion des talents, expliqueront leur démarche lors de la conférence Gestion et évaluation de la performance, présentée par les Événements les Affaires le 29 mai prochain.


En premier lieu, l’équipe RH a fait des groupes de discussion pour avoir le pouls des employés sur la gestion de performance. Il en est ressorti trois constats, lesquels serviront d’alignements au futur système de la Banque.


D’abord, les employés préfèrent une rétroaction sur la performance en continu. Aux oubliettes donc l’évaluation de rendement biannuelle. Deuxièmement, ils souhaitent une rétroaction multisource, qui provient tant de leurs collègues que de leur gestionnaire. Pour ce faire, et c’est le troisième alignement, la nouvelle pratique devra permettre une prise en charge des employés sur leur performance et leur développement. Ce qui signifie que les gestionnaires seront davantage dans le coaching que dans le contrôle, comme c’est d’ailleurs de plus en plus le cas avec la transformation des pratiques managériales de l’institution financière.


Les groupes de discussion ont cependant laissé l’équipe des ressources humaines sur sa faim. « C’est difficile de sortir de ses pantoufles, constate Mme Paiement. Les gens avaient des idées d’amélioration du processus actuel, mais nous restions en terrain connu. Pour transformer vraiment la gestion de la performance, il fallait poursuivre la démarche d’une autre façon. » D’où le recours au Design Thinking.


Gestion et évaluation de la performance


Faire jaillir la créativité


Le Design Thinking est une méthode de co-création qui place les employés au cœur de la démarche de transformation. « C’est une approche qui permet de sortir de la boîte, affirme Barbara Agostini. Et comme les gens sont impliqués dans le développement de la nouvelle solution, nous anticipons que le taux d’adoption de cette dernière sera élevé, comme c’est typiquement le cas dans les processus de Design Thinking. »


Jusqu’ici, plus de 350 employés ont participé à des ateliers et à des rencontres de co-création qui visent à identifier leurs besoins et leurs irritants en matière de gestion de la performance. Les employés ont parfois été plongés dans des scénarios pour le moins étonnants, comme cet atelier où ils devaient trouver des moyens de donner confiance à une gazelle entourée de lions affamés.


« Ça paraît farfelu, mais l’objectif est de sortir les gens de leur zone de confort pour explorer des options plus créatives, explique Mme Agostini. Dans ce cas précis, nous leur avons ensuite demandé comment appliquer leurs idées à un contexte de travail où le sentiment de confiance est important. »   


En se fondant notamment sur les commentaires recueillis lors de ces ateliers, l’équipe RH a réalisé une quarantaine de prototypes, comportant chacun des petits bouts de solution. Elle en est en ce moment à l’étape de les soumettre aux employés pour vérifier s’ils reflètent bien leurs besoins.


La démarche de Design Thinking, toujours en cours, transformera non seulement la gestion de la performance des employés de la Banque Nationale, mais également la façon de travailler de l’équipe RH. « En tant qu’experts RH, nous avions l’habitude de designer nous-mêmes nos pratiques et nos solutions, dit Julie Paiement. Nous savions ce que nous allions développer, quand le déployer et comment. Maintenant, il faut faire confiance à la démarche et se laisser porter. Nous déterminerons plus tard à quoi ça ressemblera et comment le déployer. C’est tout un changement ! »


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Femmes Leaders : faites de vos évaluations un outil stratégique

BLOGUE. Les organisations et entreprises qui excellent à la fois en gestion d’équipes et de talents, ainsi ...

Gestion de la performance: la coopération l'emporte sur la compétition

BLOGUE. Ensemble, nous sommes forts ! Les entreprises prônent le travail d’équipe. Mais plusieurs ...