Cirque du Soleil : Acrobaties, variétés…et marketing personnalisé

Publié le 04/10/2018 à 14:36

Cirque du Soleil : Acrobaties, variétés…et marketing personnalisé

Publié le 04/10/2018 à 14:36

Il n’y a pas que les industries du voyage et du commerce de détail qui adoptent des techniques de marketing automatisé personnalisé ces temps-ci. L’industrie du spectacle en fait tout autant. Depuis près d’un an, le Cirque du Soleil revoit ainsi ses processus afin de profiter, lui aussi, des retombées de ce marketing centré sur le consommateur.

« Ce sont nos récentes acquisitions qui ont incité l’organisation à revoir ses stratégies. Des acquisitions qui augmentent nos actuelles campagnes de promotion, et du coup, le nombre de nos clients », indique Elena Sastrón, directrice de la gestion des médias numériques et de l’analyse web au Cirque du Soleil. Rappelons qu’en juillet 2017, le Cirque du Soleil s’est porté acquéreur du Blue Man Group, un groupe artistique new-yorkais notamment en résidence à Berlin, Orlando et Chicago. En juin dernier, l’organisation a acheté le producteur américain VStar Entertainment qui compte, entre autres, les spectacles pour enfants Pat’ Patrouille et le Cirque Dreams dans son écurie.

« Quel que soit le produit ou le bien qu’ils sélectionnent, les consommateurs veulent aujourd’hui un lien personnalisé avec la marque, poursuit-elle. Et plus ce lien est étroit, plus ces consommateurs vont se sentir engagés envers la marque. C’est ce que l’on souhaite établir au Cirque du Soleil »

Mme Sastrón viendra justement partager comment s’effectue la mise en place de ce processus lors de la conférence Marketing automatisé et personnalisé, présentée par les Événements Les Affaires, le 6 novembre prochain, à Montréal.

Poursuivre la conversation client

L’objectif du groupe : poursuivre la conversation client après que le rideau tombe sur chaque spectacle. « Nous devons implémenter l’automatisation de nos efforts marketing afin de personnaliser les relations avec nos clients. Nous voulons maximiser le potentiel des données clients. Pas simplement en termes transactionnels, mais aussi sur le plan comportemental. Pour quel type de spectacles achètent-ils des billets? Quels sont leurs intérêts? Comment peut-on leur communiquer les prochains spectacles de passage dans leur ville en fonction de ce qu’ils aiment », explique Elena Sastrón.

« Cette nouvelle architecture centrée sur le client nous permettra de créer un profil personnalisé pour chacun d’eux. Nous pourrons ainsi, selon leurs besoins, leur proposer des offres en temps réel tout au long de leur parcours avec nous. »

Marketing automatisé

Privilégiez des solutions existantes

Sans préciser de montant, Elena Sastrón soulève que l’opération demande des investissements considérables à long terme. Remarquez, plutôt que de développer sa propre solution, l’équipe de Mme Sastrón a préféré opter pour des solutions existantes qui ont déjà fait leur preuve. Ce qui réduit, dit-elle, les investissements initiaux. Des services offerts par le Cloud seront aussi privilégiés afin de payer en fonction de leur utilisation, explique Mme Sastrón.

« Enfin, nous détenons déjà la plupart des plateformes nécessaires pour recueillir les données clients, et celles qui sont requises pour mettre en place nos initiatives d’automatisation et de personnalisation. Il nous suffit maintenant d’arrimer le travail des diverses équipes concernées par cette nouvelle stratégie », conclut-elle.

Découvrez la vidéo d'Elena Sastrón : 

Sur le même sujet

Faites de vos conseillers à la clientèle des jongleurs et des acrobates !

BLOGUE. Au service à la clientèle du Groupe Cirque du Soleil, ne cherchez pas des agents, des conseillers ...

Charles Décarie à la tête du Groupe Juste pour rire

Il a notamment œuvré au Cirque du Soleil et dans l’entreprise d’attractions immersives et interactives Triotech.