Adieu bureaux assignés: un changement qui réussit à Deloitte

Publié le 14/08/2017 à 13:38

Adieu bureaux assignés: un changement qui réussit à Deloitte

Publié le 14/08/2017 à 13:38

Accepteriez-vous qu’un stagiaire occupe le bureau fermé avec grande fenêtre qui vous est généralement attribué en tant qu’associé? Chez Deloitte Montréal, l’ensemble des 1 200 employés ne se posent plus la question.

Depuis le grand déménagement du cabinet-comptable, qui a quitté le complexe Place Ville-Marie pour la nouvelle tour Deloitte en juillet 2015, l’époque des bureaux et autres espaces de travail assignés est révolue.

«La hiérarchie pour les bureaux fermés est terminée. Nous avons fait place à des espaces à aire ouverte, des espaces collaboratifs, des salles de réunion et quelques bureaux fermés. Des espaces qui sont occupés en fonction du principe premier arrivé, premier servi. Au total, notre nouvel environnement compte 18 configurations de travail différentes réparties du 4e au 11e étage», indique Marc Abergel, directeur principal en consultation pour le programme du lieu de travail de l'avenir chez Deloitte Montréal. En fait, dit-il, seules les salles de réunion qui varient de 2 à 100 places peuvent être réservées en ligne.

M. Abergel expliquera comment s’est déroulé ce changement majeur axé sur l’innovation et la collaboration lors du webinaire Le cas Deloitte : Une transformation qui mobilise à grande échelle, présenté gracieusement par Événements Les Affaires, le 22 août prochain. Il sera accompagné de Kathleen Saint-Pierre, directrice principale, capital humain chez Deloitte.

Des changements qui plaisent aux employés

M. Abergel avoue que la direction de Deloitte craignait d’avoir de la résistance de la part des associés et professionnels à la suite de ce grand changement. Après tout, le déménagement, souligne-t-il, s’est traduit par une réduction de plus de 25% des espaces de travail. «À notre grande surprise, la réaction du personnel cadre s’est avérée beaucoup plus positive que l’on s’y attendait», indique M. Abergel.

Avant de quitter l’ancienne adresse, le taux d’occupation quotidien des 200 000 pi2 d’espace de Deloitte était d’environ 50%. «Depuis le déménagement, on assiste au retour de plusieurs employés qui avaient l’habitude de travailler de la maison. Aujourd’hui, le taux d’occupation de nos nouveaux locaux, généreux en lumière naturelle dépasse les 80%», souligne l’animateur du webinaire. Et très peu d’employés, note-t-il, demeurent au même poste dans la journée. La plupart vont occuper deux, trois, quatre postes de travail différents sur le même ou plusieurs étages.

Des stagiaires 100% emballés par les nouveautés

Certes, Deloitte Montréal souhaitait changer l’environnement de travail afin de favoriser la collaboration entre ses 1200 employés. Deloitte voulait aussi améliorer le facteur attraction auprès des meilleurs talents. Et c’est réussi. «Avant le déménagement, seulement 50% des stagiaires universitaires acceptaient notre offre d’emploi. Depuis que nous occupons la tour Deloitte, tous les stagiaires à qui nous offrons un poste disent oui sans hésitation», affirme Marc Abergel.

Remarquez, cette transformation s’est traduite par une diminution des frais de location. «Un gain que nous avons réinvesti dans la technologie. Chaque employé se voit remettre un ordinateur portable et un téléphone intelligent pour favoriser leur mobilité. Et le café Starbucks est offert sur tous les étages. Des éléments que tout le monde apprécie», signale Marc Abergel.

Une transformation inspirante

Enfin, Deloitte n’hésite pas à partager sa recette gagnante. Lors de la première année, plus de 500 entreprises de toute taille y compris des organisations gouvernementales ont demandé à visiter les nouveaux bureaux. «Nous recevons tellement de demandes que nous avons créé un département dédié à la gestion de ces visites», conclut M. Abergel.