Les frères Lemaire, Cascades et le modèle de responsabilisation des employés

Publié le 03/05/2016 à 15:57

Les frères Lemaire, Cascades et le modèle de responsabilisation des employés

Publié le 03/05/2016 à 15:57

La papetière québécoise Cascades est bien connue grâce à sa politique de développement durable irréprochable. Mais saviez-vous qu’elle est aussi un modèle en ce qui a trait à la responsabilisation du personnel? Les frères Lemaire ont toujours voulu innover et améliorer sans cesse leurs façons de faire, faisant de Cascades un exemple actuellement étudiée dans de nombreux établissements d’enseignement!

Laissez-moi vous raconter l’histoire d’une des usines Cascades, située à Kingsey Falls, qui met en lumière l’inventivité d’un modèle de responsabilisation des employés. 

Deux aspects différencient cette usine. Premièrement, les superviseurs n’existent tout simplement pas. On mise plutôt sur une responsabilité partagée. Deuxièmement, la traditionnelle description de tâches est substituée par une description de responsabilités. Puisqu’il n’y a pas de superviseur dans les parages, les travailleurs doivent se débrouiller et s’aider en cas de besoin. Une culture d’entraide, de partage, de solidarité et d’esprit d’équipe a donc émergé, propulsant le sentiment d’appartenance à Cascades à un niveau inégalé. Ce modèle est aujourd’hui de plus en plus pratiqué afin de stimuler la créativité, la motivation et l’engagement dans l’entreprise. Une réussite totale! 

Pour que ce modèle puisse fonctionner, il est évidemment crucial de bien sélectionner les nouveaux employés. Pour se faire, le portrait du poste à combler doit être parfaitement relié avec la structure et la mission de la papetière, d’où l’émergence de la terminologie «description de responsabilités». Ainsi, cette nouvelle appellation implique une délégation accrue d’affectations, amenant les employés à être imputables de leurs actions. 

Concrètement, qu’entend-on par «responsabilisation des employés»? Ce principe vise à octroyer une certaine indépendance afin que les employés soient en mesure d’analyser et de prendre de bonnes décisions sur des tâches précises. Ce processus encourage les employés à s’exprimer ouvertement quant à l’actualisation de certains projets ou l’émergence de certains problèmes auxquels ils doivent faire face. 

Quels sont les comportements adéquats que doit adopter un gestionnaire afin de faciliter cette responsabilisation? 

• Considérez vos employés comme de précieux collaborateurs;

• Prêtez attention aux perceptions et connaissances des employés;

• Encouragez le partage de ces savoirs avec tous les travailleurs;

• Prenez le temps de bien communiquer la vision et la mission de l’entreprise;

• Investissez votre temps dans les effectifs qui ont le potentiel de développer leur autonomie.

En retour, quelles sont les bénéfices pour l’entreprise d’appliquer ce modèle? 

• Un moins grand taux de roulement et d’absentéisme;

• Une plus grande satisfaction des employés;

• Un meilleur rendement des travailleurs;

• Une clientèle satisfaite;

• Un abaissement des coûts reliés à la gestion des ressources humaines.

Comme vous pouvez le constater, il y a de nombreux bénéfices à gagner si vous mettez en place un processus de responsabilisation de vos effectifs. Et pourquoi ne pas impliquer vos employés dans cette nouvelle vision afin de faciliter son implantation? Bonne réflexion!

À propos de ce blogue

Éric Paquette est Président-cofondateur de l'Institut de leadership en gestion (www.institutleadership.ca), une école de formation de haut niveau destinée aux gestionnaires québécois où plusieurs personnalités de renom viennent partager leur expérience. «S'inspirer pour mieux gérer» est un blogue qui présente des cas vécus et en fait sortir un principe ou un modèle s'appliquant à d'autres situations en contexte de gestion.

Éric Paquette

Blogues similaires

Québec devrait acheter Transat A.T.

20/10/2020 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. L'achat de Transat A.T. par le gouvernement du Québec serait stratégique à plusieurs niveaux.