Pourquoi les actions ont meilleure allure

Publié le 05/10/2012 à 12:27, mis à jour le 06/10/2012 à 17:03

Pourquoi les actions ont meilleure allure

Publié le 05/10/2012 à 12:27, mis à jour le 06/10/2012 à 17:03

Il serait peut-être temps d'accorder plus de place aux d'actions dans votre portefeuille. Photo: Bloomberg

BLOGUE. Les perspectives pour les Bourses canadienne et américaine s’améliorent, mais une certaine dose de prudence est encore de mise, fait valoir le stratège institutionnel en chef de RBC Marchés des capitaux, Myles Zyblock.

Il conseille à ses clients de faire plus de place aux actions qu’avant en portefeuille, sans toutefois les surpondérer dans leur répartition d’actif respective, pour les prochains mois.

Qu’est-ce qui provoque ce réchauffement envers les actions canadiennes et américaines ?

Un indicateur de RBC qui prend le pouls du cycle économique prend du mieux, depuis trois mois.

L’amélioration récente des demandes d’assurance-chômage et des indices des directeurs d’achat des secteurs manufacturiers et des services aux Etats-Unis, qui composent l’indicateur de RBC, indique que l’économie approche d’un creux de vague.

De plus, les indicateurs de croissance en Europe et en Asie, les fameux indices PMI des directeurs d’achat, se stabilisent.

Un peu plus de la moitié (52 %) de 33 indices PMI manufacturiers mondiaux se sont améliorés en septembre par rapport à août, note M. Zyblock.

De plus, le nombre de pays affichant une contraction de leur secteur manufacturier diminue : 61 % des 33 indices PMI étaient inférieurs à 50, en septembre, par rapport à une proportion de 67 % en août.

Quelque 60 % de ces indices mondiaux PMI du secteur des services se sont aussi améliorés entre août et septembre.

Le troisième élément déclencheur : l’assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale est sur le pilote automatique, ce qui diminue les tensions sur le système financier et favorise un environnement propice à la croissance économique.

« Tout ce contexte suggère que les bénéfices des entreprises du S&P 500 pourraient rebondir au cours des deux prochains trimestres, après avoir connu baisse mineure au troisième trimestre qui vient de clore », fait valoir M. Zyblock.

Encore trois facteurs de risque

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Économie , Bourse

Blogues similaires

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

35 ans d'existence (4)

12/04/2024 | Philippe Leblanc

Le modèle «gagnant-gagnant-gagnant».

Verizon, le nouveau défi de Manon Brouillette

Édition du 16 Juin 2021 | Stéphane Rolland

ANALYSE. La notoriété a une dimension régionale. La nomination de Manon Brouillette à la ...