Le S&P/TSX montre ses failles

Publié le 05/10/2011 à 09:35, mis à jour le 05/10/2011 à 09:35

Le S&P/TSX montre ses failles

Publié le 05/10/2011 à 09:35, mis à jour le 05/10/2011 à 09:35

L’indice torontois S&P/TSX affiche ses failles dans le plus récent mouvement baissier.

Nos saines finances publiques, notre pétrole « sécuritaire », nos indispensables matières premières ne sont pas des remparts suffisants quand les investisseurs fuient le risque et cherchent le refuge des placements les plus liquides.

Faut-il le rappeler ? Un placement dans le S&P/TSX, c’est l’équivalent d’avoir 25 % de son capital dans le secteur de l’énergie, 22,6 % dans les producteurs de matières premières et 30 % dans le secteur financier.

La valeur boursière moyenne du S&P/TSX est de 5,7 milliards de dollars. C’est nettement supérieur à celle de l’indice américain S&P 600 des titres à plus faible capitalisation, mais ça ne fait pas le poids par rapport à la valeur moyenne de 20 milliards de dollars américains des titres de l’indice phare américain S&P 500.

Quand les investisseurs cherchent la sécurité de titres facilement négociables, les titres à plus faible capitalisation sont souvent les premiers à être vendus.

Même l’or écope quand les appels sur marge font sentir leur effet. Pour colmater des pertes dans leurs portefeuilles, certains fonds vendent leur or à profit (par rapport à leur cours d’achat), car le métal jaune trouve encore preneur.

Notre devise, le huard, flanche aussi sous 0,95 $ US, affichant au grand jour son statut de monnaie secondaire, qui a besoin d’une économie mondiale forte pour briller. La chute de 22 % du S&P/TSX depuis son sommet annuel du 7 mars se compare à une baisse de 17 % pour l'indice S&P 500 depuis son sommet du 29 avril.

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Économie , Bourse

Blogues similaires

Bombardier et Groupe MTY de retour au sein du S&P/TSX, est-ce si positif?

17/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Bombardier et MTY feront un retour dans l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, le 20 septembre.

Couper les fleurs et arroser les mauvaises herbes

17/09/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Le risque de «couper les fleurs et arroser les mauvaises herbes» est bien présent en Bourse.

Verizon, le nouveau défi de Manon Brouillette

Édition du 16 Juin 2021 | Stéphane Rolland

ANALYSE. La notoriété a une dimension régionale. La nomination de Manon Brouillette à la ...