Et si la première hausse par la Fed ravivait la Bourse?

Publié le 01/09/2015 à 16:09

Et si la première hausse par la Fed ravivait la Bourse?

Publié le 01/09/2015 à 16:09

Le risque de contagion du ralentissement chinois garde les investisseurs sur les dents, tout comme la grande volatilité des marchés d’un jour à l’autre, tant pour les actions que le pétrole.

Le changement de régime de taux par la Fed, imminent selon certains stratèges, ou repoussé au printemps 2016, selon d’autres, est aussi un facteur qui freine l’ardeur habituelle des chasseurs d’aubaines, après un repli majeur.

Certains investisseurs craignent en effet que la Fed ne bouge trop vite et ne fasse entrer le loup dans la bergerie, la déflation, qui est si nuisible aux revenus et aux bénéfices des entreprises.

Le début d’un nouveau trimestre pour les pros le 1er septembre incite certains d’entre eux à recalibrer leurs portefeuilles, en revendant des titres et des indices qu’ils avaient peut-être acheté dans leurs emplettes de la dernière semaine du mois d’août, à temps pour embellir leurs résultats de ce mois.

Résultat: le Dow Jones et le S&P 500 flanchent de 3% mardi, tandis que le pétrole reperd 8,5%, après avoir explosé de 27% en trois séances,

Mettre fin au suspense

Qu'à cela ne tienne. Deux stratèges croient que la Fed devrait casser la glace et libérer les marchés d’un long suspense.


«Les investisseurs sont tannés de voir la Fed bouger comme une feuille au vent des marchés financiers», explique Martin Roberge, de Canaccord Genuity.


Une première hausse, dès le 17 septembre ou plus tard cet automne, servirait d’un vote de confiance dans les perspectives de l’économie et de l’inflation américaines.

«Le marché recherche de la certitude et le va-et-vient des prévisions concernant la première hausse est une distraction. La Fed peut justifier son geste grâce aux données sur la création d’emploi. Pour atténuer les craintes, cependant, la Fed devrait ramener la trajectoire future de ses taux plus près de celles du marché obligataire. Hausser ses taux rehausserait aussi sa crédibilité. Les investisseurs sont tannés de voir la Fed bouger comme une feuille au vent des marchés financiers», explique Martin Roberge, de Canaccord Genuity, en entrevue.

Une hausse peu menaçante

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Économie , Bourse

Blogues similaires

Bourse: le point sur CGI, Nvidia, Qualcomm et Johnson Controls avec Steve Bélisle

26/11/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Selon Steve Bélisle, de Manuvie, ces quatre titres sont attrayants pour différentes raisons.

Définissez votre stratégie d'investissement en deux mots

26/11/2021 | Philippe Leblanc

Pour définir sa stratégie d'investissement, il faut observer ses titres et se demander s'il y a une stratégie commune.

Verizon, le nouveau défi de Manon Brouillette

Édition du 16 Juin 2021 | Stéphane Rolland

ANALYSE. La notoriété a une dimension régionale. La nomination de Manon Brouillette à la ...