Surmenage: n'attendez pas qu'il soit trop tard

Publié le 07/03/2024 à 12:00

Surmenage: n'attendez pas qu'il soit trop tard

Publié le 07/03/2024 à 12:00

(Photo: Christian Erfurt pour Unsplash.com)

EXPERT INVITÉ. Il y a quelques semaines, j’ai rencontré une entrepreneure en proie à des difficultés dans son entreprise. Comme beaucoup d’autres, elle avait connu une croissance rapide pendant la pandémie et était pleine d’enthousiasme pour l’avenir. Elle avait embauché un nouveau vice-président des ventes, s’était lancée sur le marché américain, développant un nouveau produit prometteur et s’était endettée dans le processus. Cependant, la montée avait été presque aussi rapide que la chute: de nombreux projets avaient été repoussés, le marché américain ne répondait pas aux attentes et le vice-président des ventes ne réalisait aucune vente. 

Lorsque je lui ai demandé comment elle allait, elle a commencé à me parler de comment son entreprise allait, mais j’ai insisté pour savoir comment elle, en tant que personne, se portait. Rapidement, j’ai réalisé qu’elle ne dormait plus depuis des semaines, qu’elle avait augmenté sa consommation d’alcool et qu’elle était complètement épuisée. En d’autres termes, elle était au bord du surmenage. 

Ce n’est pas surprenant: les fondateurs sacrifient souvent leur vie personnelle en travaillant sans relâche, surtout lorsque leur entreprise rencontre des difficultés, en oubliant l’importance de leur santé physique et mentale pour faire face à l’adversité.

Prendre le surmenage au sérieux

C’est malheureux, mais le surmenage n’est pas pris au sérieux. L’épuisement professionnel est si courant chez les entrepreneurs qu’on en vient à penser que c’est la normalité. En effet, selon une enquête ELEVATE, plus de 48% des entrepreneurs ressentent un épuisement professionnel, tandis que 32% souffrent de dépression et 56% sont confrontés à la fatigue décisionnelle.  Quand quelque chose de grave semble arriver, il est tentant de penser que c’est inévitable et que vous ne pouvez rien faire. Mais c’est une grande erreur.

En ne prenant pas l’épuisement au sérieux, les entrepreneurs diminuent leur chance de l’éviter et malheureusement, il est souvent trop tard. Si votre entreprise traverse une crise, comme plusieurs en ce moment, et que vos batteries personnelles sont déjà au minimum: vos chances de réussir sont presque nulles.

Il y a aussi évidemment la peur de paraître faible. Pour plusieurs, dire ouvertement qu’ils se sentent dépassés ou qu’ils ont besoin d’une pause les rend trop vulnérables.  C’est dangereux, car refouler ces sentiments ne fait qu’alimenter le problème. C’est pourquoi il est temps de défaire le mythe de l’entrepreneur super héros. Rien n’est glorieux dans le fait d’être chroniquement privé de sommeil, de négliger ses besoins fondamentaux et de subir des montagnes russes émotionnelles. Ces éléments ne font que détruire la productivité au lieu de la renforcer. Il est crucial de changer le récit: l’idéalisation du travail acharné non durable est tout simplement insoutenable.    

Signes avant-coureurs que vous ne pouvez pas ignorer

Il existe une multitude de signes avant-coureurs qui peuvent vous permettre de sonner l’alarme que vous êtes sur le point de vivre un épuisement professionnel.

En voici quelques-uns:

  • Vous êtes en permanence anxieux: chaque notification ressemble à une bombe sur le point d’exploser. Vous êtes stressé d’ouvrir votre boîte courriel, car vous pensez y découvrir de mauvaises nouvelles. Vous avez énormément de difficultés à vous concentrer.
  • L’insomnie: votre cerveau s’emballe alors qu’il devrait s’éteindre. Dormir profondément est devenu quelque chose de presque impossible. Vous pensez peut-être à tort que de prendre un peu d’alcool ou d’autres substances vous aidera à dormir et vous ne réussissez pas à prendre le dessus.
  • Votre corps vous parle: vous tombez toujours malade, vous avez peu d’énergie et tout semble flou. Votre corps envoie des signaux de SOS, car il n’est pas conçu pour être en permanence en mode combat.
  • Vous devenez colérique et impatient: vous vous mettez en colère contre votre équipe, vos investisseurs, vos amis et même votre famille. Vous avez l’impression que rien ne va assez vite et que vous êtes seul à ramer dans le bon sens. 

Si tout cela vous semble familier, prenez une petite pause et respirez. Il n’est peut-être pas trop tard, mais vous devez rapidement faire un plan d’action pour vous remettre sur pattes! 

La prévention est plus efficace que le traitement

Trop souvent, les entrepreneurs ne cherchent de l’aide que lorsqu’ils touchent le fond, avec des conséquences désastreuses tant pour eux-mêmes que pour leurs entreprises. Il est donc impératif de mettre en place des pratiques anti-épuisement dès le départ dans votre entreprise.

  • Fixez des objectifs réalistes: il est tentant de viser le plus haut possible, mais des ambitions démesurées peuvent conduire à des frustrations constantes. Fixez-vous des objectifs ambitieux, mais atteignables, et soyez rationnel quant aux étapes nécessaires pour les atteindre.
  • Établissez des limites entre travail et vie personnelle (oui, vraiment): bien que les start-ups nécessitent souvent des poussées de haute intensité, une mentalité de «toujours connecté» est néfaste à long terme. Définissez des horaires de travail raisonnables et, une fois ces heures écoulées, détachez-vous véritablement. Cela vous permettra de vous ressourcer et de continuer à résoudre des problèmes en arrière-plan dans votre subconscient.
  • Vous devez prendre soin de vous: le sommeil, l’exercice et bien manger ne sont pas souvent notre priorité lorsque tout va mal. Pourtant, c’est plus que nécessaire pour être en mesure d’affronter les défis et d’avoir l’énergie constante. Ne tombez pas dans le piège de l’alcool et du manque de sommeil en pensant que cela vous aidera.
  • Donnez du pouvoir à votre équipe: vous ne pouvez pas tout faire seul. Le développement d’une entreprise implique également le développement des gens autour de vous. Si vous pensez être le seul à pouvoir bien faire les choses, vous avez commis une erreur. La délégation ne consiste pas à renoncer au pouvoir ; il s’agit de maximiser l’impact. Investissez du temps pour former votre équipe à travailler de manière autonome. Cela vous donne un espace pour réfléchir et crée une entreprise bien plus solide. 
  • Prenez régulièrement des vacances: non, pas des petits voyages de week-end où vous vérifiez constamment vos courriels. Prenez au minimum une semaine complète totalement déconnectée. Pour plusieurs, cela peut sembler impossible, mais vous risquez d’être surpris: le monde ne s’effondrera pas pendant votre absence. Si c’est le cas, vous avez de plus gros problèmes que surmenage.

 

N’attendez pas qu’il soit trop tard! 

Il est crucial de reconnaître les signes avant-coureurs du surmenage et de prendre soin de votre santé mentale et physique dès maintenant. Pour ce faire, concentrez-vous sur les bases: définissez des objectifs réalistes, déléguez des responsabilités à votre équipe, accordez-vous des vacances et surveillez votre état.

Ne vous laissez pas piéger par les mythes dangereux entourant l’entrepreneur super héros: ce n’est qu’un ramassis de n’importe quoi.

Rappelez-vous, vous n’êtes pas votre entreprise. Votre bien-être contribue au succès de votre entreprise, et non l’inverse.  Renforcez votre résilience en prenant soin de vous, sans hésitation. Protégez fermement votre énergie, votre temps et votre espace mental. 

Le parcours d’une entreprise est un marathon exigeant courage et endurance. Avec le bon rythme et des arrêts réguliers pour récupérer, vous pouvez aller jusqu’au bout. Il n’y a aucune gloire à se brûler prématurément en négligeant votre atout le plus précieux: vous-même.

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Immigrer et entreprendre en franchise

12/06/2024 | Xavier Chambon

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de faillites en franchise est deux fois moins élevé que les entreprises indépendantes.

Marketing RH: «votre équipe est votre meilleur atout»

EXPERTE INVITÉE. Le marketing est-il du marketing RH?

Blogues similaires

J'ai mal à Montréal... la suite!

11/06/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «Le cri du cœur de Sandra Ferreira est beaucoup plus grand que le fiasco pour lequel il existe.»

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations