«Influpreneurs»: arrêtez de raconter n’importe quoi!

Publié le 30/03/2023 à 12:06

«Influpreneurs»: arrêtez de raconter n’importe quoi!

Publié le 30/03/2023 à 12:06

Photo : Jefferson Santos pour Unsplash.com

BLOGUE INVITÉ. Après l’arrivée des influenceurs, nous avons maintenant de plus en plus « d’influpreneurs » qui sont de soi-disant entrepreneurs qui ont réussi ou de réels entrepreneurs.

Ils écrivent des articles, publient des vidéos, enregistrent des podcasts, etc., expliquant le chemin à suivre pour avoir autant de succès qu’eux et évidemment, devenir riche (car on sait tous que c’est l’objectif ultime de tout entrepreneur…). Le chemin pour y arriver est ultra simple : vous devez simplement faire exactement tout ce qu’ils font et la magie va opérer.

Ses influpreneurs utiliseront souvent des mots comme « hustle » ou des hashtags comme « #nosleep » et vous présenteront des images et vidéos d’eux en train de travailler jusqu’aux petites heures de la nuit contrairement à ceux qui, selon eux, « ne le veulent pas assez » et dorment pendant qu’eux réussissent! D’autres iront même jusqu’à s’autoproclamer parmi les plus grands entrepreneurs à succès, visionnaires, etc. sans jamais avoir réalisé autre chose que de donner l’impression qu’ils ont financièrement réussi. Ils iront parfois jusqu’à écrire leur autobiographie... et oui, nous en sommes rendus là.

Évidemment, ces influpreneurs ne parlent généralement pas de santé mentale, de bien-être, des difficultés entrepreneuriales, des risques, etc. Ils préfèreront partager une vision stéréotypée de l’entrepreneuriat qui est que la seule manière de réussir comme eux, soit celle de ne rien faire d’autre que travailler.

Prendre soin de vous? Vous avez autre chose à faire! Dormir suffisamment? Ne soyez pas un fainéant! Pratiquer du sport? Mais voyons, le vrai sport c’est de conclure des affaires en gagnant de l’argent. Mangez sainement? Mettez plutôt votre énergie à manger vos ennemis et vous régaler de leurs échecs pendant que vous vous hissez au haut de la pyramide!

Je me permets donc, à chaque influpreneneur ‘’réussi’’ qui ressent le besoin de partager ses stupidités autogratifiantes et immensément novices, de leur proposer ceci : Faites juste la fermer!

S’il vous plait, arrêtez de faire croire aux nouveaux entrepreneurs ou à ceux qui pensent se lancer en affaires que la seule manière d’atteindre le sommet est de tout sacrifier, au point de se rendre malade.

Cessez immédiatement de dire à ces gens qui vous admirent que la seule façon de réussir est de travailler quatre fois plus que les autres, au détriment de leur sommeil ainsi que de sacrifier ses amis, sa famille. De leur laisser croire qu’il n’existe qu’un seul type d’entrepreneur et qu’une seule voie vers le succès. Si vous avez réellement eu du succès, cessez de laisser croire que c’était simple et facile comme cet entrepreneur dont j’écoutais une capsule cette semaine avec comme titre : «comment j’ai fait 1 million de dollars à 19 ans en quelques mois sans avoir un sou en poche» et qui cumulait plus de 1000 mentions «j’aime» sur les réseaux.

Je suis presque certain que vous savez vous-même que vous racontez complètement des conneries, mais que vous oubliez chaque fois que cela peut blesser des gens et avoir des répercussions négatives sur eux, mais aussi sur l’entrepreneuriat en général.

Arrêtez de tout romancer

Voulez-vous VRAIMENT aider les entrepreneurs émergents comme vous le prétendez ? Alors, arrêtez de mentir. Arrêtez de leur dire de sacrifier leur santé, leur famille, leur vie et chaque précieuse seconde de leur temps libre.

Dites la vérité! Arrêtez de romancer comment vous avez commencé. Vous n'avez pas passé 22 heures par jour à travailler. Vous savez comment je le sais? Simplement, car si c’était le cas, il est fort probable que vous auriez fait un épuisement professionnel – car non, les entrepreneurs ne sont pas plus fort que les autres, ni des robots!

Dites plutôt aux entrepreneurs l’importance de prendre soin d’eux. De dormir suffisamment pour être en mesure d’avoir l’énergie de prendre de bonnes décisions. Dites-leur de se lever tôt, mais pas pour débuter le travail à 5h du matin, mais profiter de ce moment pour s’énergiser en allant faire un jogging matinal. Dites-leur que la consommation trop fréquente d’alcool aura un impact sur leur énergie et jugement. Et pourquoi pas leur dire de boire plus d’eau et de prendre des moments pour eux – pas seulement pour l’entreprise ?

Mais dites-leur surtout de prendre du temps pour leur famille et leurs amis. Vous le savez comme moi que sans cela, ils n’auront pas le support nécessaire lorsque la première série de difficulté arrivera. Que de prendre une journée de congé occasionnel pour aller avec leurs enfants au parc d’attractions ne va pas du tout nuire à leur chance de succès entrepreneurial. Dites-leur aussi qu’ils peuvent éteindre leur téléphone lorsqu’ils s’endorment. En fait, c’est plus que simplement pouvoir – vous devriez leur dire que c’est obligatoire. Dites-leur que s'ils ne prennent pas soin d'eux-mêmes, ils n'auront pas d'entreprise à gérer.

J’ai lancé et vendu plusieurs entreprises. J’ai écrit trois livres, dont deux best-sellers. Je siège sur différents conseils d’administration, j’enseigne à l’Université et je passe énormément de mon temps à voyager à travers le monde pour rencontrer nos clients et développer mon entreprise. Je donne aussi de multiples conférences et agis comme mentor pour plusieurs jeunes entrepreneurs. Et j’oubliais, j’écris aussi ce blogue – chaque semaine!

Toutefois, je suis généralement au lit vers 21 :30 presque tous les soirs. Je me lève très tôt, mais c’est pour m’entraîner, jouer au squash, mais aussi pour déjeuner avec mes filles presque tous les jours de la semaine. J’ai aussi nettement diminué ma consommation d’alcool et j’ai appris à méditer. J’ai autrefois été piégé par des stéréotypes qui étaient partagés par de nombreux hommes d’affaires au parcours remarquable, mais rempli de remords une fois la dernière heure sonnée. J’ai moi aussi cru que dormir était une perte de temps, que travailler fort était le seul gage de résultat et que l’excès était normal pour un entrepreneur. Cela m’a causé des ennuis de santé mentale et physique, mangeant mes émotions pour gérer mon stress et ne priorisant pas le sport.

Aujourd’hui, malgré mes multiples implications, je ne suis pas prêt à dire que j’ai trouvé l’équilibre, je ne sais même pas s’il existe. Mais j’ai compris qu’on peut réussir sans tout sacrifier. Qu’on peut prendre du temps pour soi et viser une croissance ambitieuse;  qu’on peut récolter des dizaines de millions en prenant une journée de congé avec nos enfants; que le sport le matin est un carburant hallucinant pour le reste de la journée. Je sais aussi que l’entrepreneuriat est difficile et je suis prêt à cela, je ne vis pas dans le monde parallèle que les influpreneurs tentent encore parfois de faire croire. J’accepte que de voir une psychologue soit normal et ne me rends pas plus faible.

Besoin de plus d’exemples positifs

Quoiqu’il y ait de multiples influpreneurs qui racontent un peu n’importe quoi sur les différentes plateformes, il existe aussi une multitude d’entrepreneurs qui partagent de manière positive leur réalité. Nous pouvons penser à mon ami Nicolas Duvernois de Duvernois Spiritieux ou encore les fondateurs de Loop Mission, David Côté et sa partenaire Julie Poitras-Saulnier, ainsi que l’inspirante Marie-Josée Richer de Prana. Ceux-ci utilisent à la fois leur pouvoir d’influence pour inspirer les gens en montrant de multiples facettes positives découlant de leur aventure entrepreneuriale. Ils n’hésitent cependant pas à montrer les aspects plus difficiles ainsi que de mettre en avant l’importance de la famille, la planète et la bienveillance comme entrepreneur!

Influencer pour les bonnes raisons!

À ces entrepreneurs « qui réussissent », je vous demande ceci : voulez-vous VRAIMENT aider les nouveaux entrepreneurs, comme le prétendent vos écrits, vidéos et épisodes de podcast ? Si la réponse est oui : rappelez-leur que la relation la plus importante dans leur vie n’est pas avec leur « audience » ou leur start-up, ni avec leurs investisseurs – c’est avec eux-mêmes.

Que diriez-vous au lieu de débiter des conneries et des hashtags comme « #hustle » pour nourrir votre égo et votre portefeuille, vous commenciez à être plus réaliste et montrer l’envers de la médaille? Qu’au lieu de mettre votre supposé argent en avant, vous parliez de valeurs et contribuiez ainsi à inspirer plus de futurs entrepreneurs positivement?

Pensez-y!

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Comment restructurer les dettes de mon petit café et éviter la faillite?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici cinq options de restructuration de dettes pour aider à naviguer dans ces eaux troubles.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

Blogues similaires

Les méchants riches

Il y a 8 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Il faut faire attention de ne pas mettre tous les riches dans le même panier.

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations